Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mondiaux de hockey: la Suisse mal payée

Le Suisse Marcel Jenni, à gauche, essaie de déborder la cage du Tchèque Milan Hnilicka

(swissinfo.ch)

La Suisse s'est inclinée 3-1 contre la République tchèque à l'occasion de son dernier match du tour préliminaire du championnat du monde du groupe A. A Nuremberg, les Suisses ont laissé passer leur chance au deuxième tiers lorsqu'ils se sont créé plusieurs réelles chances de but.

Ils entameront donc vendredi après-midi à Hanovre le tour intermédiaire contre le vainqueur du match de ce mercredi entre la Russie et le Canada. Mais une qualification des joueurs de Ralph Krueger pour les quarts de finale tiendra d'un véritable exploit.

A Hanovre, les Suisses retrouveront la Russie, le Canada et l'Italie, mais ils affronteront les Italiens au cours du dernier match, qui pourrait bien compter «pour beurre». Cette défaite contre la République tchèque prive la Suisse d'un ou de deux points au départ du tour intermédiaire.

Les Allemands et les Tchèques en compteront trois, tout comme la Russie et le Canada si les deux équipes font match nul ce mercredi. Les Suisses et les Italiens seraient seuls derniers avec zéro point au départ.

Pourtant en Bavière, la Suisse a failli surprendre la République tchèque, qui est loin de jouer avec la superbe qui était la sienne au cours des deux dernières saisons. Après un début de match à l'avantage des champions du monde, Martin Plüss pouvait ouvrir la marque en déviant un tir de Streit (16e).

Pourtant, les Suisses connaissaient leur meilleure période avant la mi-match avec un poteau de Conne, qui a réussi à tirer après avoir été déséquilibré par Moravec, justement puni.

Puis l'arbitre russe Vaisfeld annulait un but de Thomas Ziegler, marqué au terme d'une belle combinaison parce que Demuth se trouvait dans la zone du gardien (28e). Puis Marcel Jenni se présentait en position favorable face au gardien Hnilicka, mais l'attaquant de Färjestad échouait.

La Suisse avait laissé passer sa chance. Les Tchèques reprenaient leurs esprits et Gerber devaient réaliser deux superbes arrêts à la fin du deuxième tiers.

Une erreur manifeste de marquage permettait à Ujcik, laissé seul devant Gerber, de marquer le but de la victoire, qui assure l'une des deux premières place de la poule A. Le bloc de Jenni s'est lisiblement «troué» sur cette action.

Comme il s'est montré une nouvelle fois décevant sur le plan offensif, le bilan de la ligne de parade helvétique est très en-dessous des espoirs placés en elle. Elle a été largement devancée par le bloc de Flavien Conne, la ligne suisse la plus dangereuse face aux tenants du titre.

swissinfo et les agences


Liens

×