Mondiaux de Saint-Pétersbourg: bon début des hockeyeurs suisses!

L’équipe de Ralph Krüger n’a pas manqué son entrée en matière. Samedi, les Suisses ont montré du caractère et ont tenu la dragée haute aux stars américaines. Le score final de 3 à 3 peut même laisser quelques regrets aux Helvètes, proches de l’exploit.

Ce contenu a été publié le 29 avril 2000 - 18:11

L’équipe de Ralph Krüger n’a pas manqué son entrée en matière. Samedi, les Suisses ont montré du caractère et ont tenu la dragée haute aux stars américaines. Le score final de 3 à 3 peut même laisser quelques regrets aux Helvètes, proches de l’exploit.

Sans complexes face à la pléiade de stars venus d’outre-Atlantique, les internationaux à croix blanche ont marqué un premier point important. La victoire était même à portée de crosse.

L’ouverture du score pour les Américains, tombée après 28 secondes de jeu seulement et signée Phil Housley, pensionnaire des Flames de Calgary, aura eu le mérite de piquer au vif les joueurs de l’équipe de Suisse.

Condamnés par deux fois à courir après un score déficitaire, ceux-ci ont montré un moral d’acier et un esprit d’équipe admirable. S’appuyant sur un Gerber très à son affaire dans les buts, ils ont su trouver la force de revenir à chaque fois dans la partie grâce à Crameri et à Von Arx. Mieux! Le but de Demuth, à l’orée du dernier tiers, a même permis aux Suisses de rêver à la victoire finale l’espace de quelques minutes.

Au décompte final, les Helvètes peuvent se targuer d’avoir répondu de fort belle manière aux fessées que leur avaient infligées les Etats-Unis lors des deux derniers mondiaux. En alliant l’efficacité à la manière, l’équipe de Ralph Krüger a fait taire les critiques naissantes de la fin de préparation et peut envisager avec sérénité la rencontre de lundi face à la France.

Mathias Froidevaux

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article