«Les frontaliers ne sont pas une masse anonyme et désunie»

Jean-Luc Johaneck, président du Comité de défense des travailleurs frontaliers alsaciens. 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article