Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

#swisshistorypics La photographie comme lutte des classes

Emil Acklin était un photographe suisse qui a documenté l'histoire sociale et politique de Zurich entre 1930 et 1950. Son travail photographique était centré sur les ouvriers. Les Archives de la ville de Zurich présentent actuellement son œuvre dans le cadre d’une exposition.

Enseignant, communiste et photographe, Emil Acklin (1889-1976) a beaucoup arpenté les rues de Zurich. Avec son appareil photo Leica, il a photographié la vie quotidienne des habitants du quartier ouvrier d'Aussersihl. Il ne photographiait pas seulement des Zurichois au travail durant la semaine, mais aussi pendant leurs loisirs ou lors de manifestations politiques, comme le défilé du 1er mai. Acklin comprenait sa photographie comme faisant partie de la lutte des classes qui prévalait à l'époque.

Période troublée

L'industrialisation, la formation d’une classe ouvrière et les difficultés économiques durant la Première Guerre mondiale ont eu une forte influence sur Acklin. C’est pourquoi il s’est de plus en plus tourné vers le socialisme au cours de ses jeunes années. En 1917, il devient membre d’un groupe révolutionnaire et participe activement à de nombreuses manifestations contre la guerre et le militarisme. Lors des émeutes de novembre 1917, il est arrêté et condamné à sept mois de prison.

Après sa libération, il perd son emploi de maître d’école et doit reconstruire sa vie. Il décide alors de travailler notamment comme «photographe ouvrier» et fonde en 1929 l’«Alliance des photographes ouvriers de Zurich» dans le but d'utiliser efficacement la photographie comme moyen de propagande dans la lutte des classes. C’est au cours des dix années qui ont suivi que la plupart des images qui constituent son œuvre ont été réalisées.

L’héritage photographique d’Emil Acklin appartient aux Archives municipales de Zurich depuis l’été 2017. Celles-ci présentent un aperçu de son œuvre dans le cadre d’une exposition intitulée «Emil Acklin – La photographie comme lutte des classesLien externe», qui a lieu du 4 octobre 2018 au 18 janvier 2019.

Dans notre série #swisshistorypicsLien externe nous voyageons dans le passé, au temps des images en noir et blanc. 

(Photos : Archives municipales de Zurich)