Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

#swisshistorypics Le plaisir de la baignade en plein air

Tous les ans, le mois de mai voit la réouverture des bains publics en plein air. Il n’y a rien de nouveau à cela, puisque les premières installations du genre ont été construites il y a presque 200 ans à travers toute la Suisse.

Les hommes ont toujours été attirés par l’eau. Pendant longtemps, il leur suffisait de se déshabiller à l’extérieur et de plonger. Mais un jour, il a été mal vu ou même interdit de se baigner nu et hommes et femmes ont dû être séparés pour entrer dans les eaux froides.

C’est alors que de simples cabines en bois sont sorties du sol. Dans les villes, où la baignade devait être mieux organisée, a commencé l’époque des véritables cabines de bain.

Au 19e siècle, ces cabines en bois étaient construites autour des lacs et des cours d’eau de Suisse selon une stricte séparation des sexes. En 1837, on a établi au bord de la Limmat, à Zurich, des «bains pour femmes» qui existent encore aujourd’hui. En 1864, on y a aussi créé des bains pour hommes, le long de l’ancienne muraille de la ville. Ces installations aussi existent encore et restent exclusivement réservées aux hommes.

En 1919, des bains sont construits dans la commune lucernoise de Weggis, sur les rives du Lac des quatre cantons. Il s’agit de l’un des premiers bains publics en plein air de Suisse où hommes et femmes peuvent se baigner ensemble. Le boom des bains publics commence. Dans les années 1930, on crée de nombreux bains, notamment pour occuper les chômeurs, nombreux à cette époque.

Dans notre série #swisshistorypicLien externe, nous vous présentons à quoi ressemblaient ces bains, il y a plusieurs décennies. 

(Photos: archives du patrimoine architectural de la ville de Zurich / Bibliothèque de l’EPFZ)