Navigation

Skiplink navigation

Le rapace injustement décrié

L’aigle royal a longtemps été traité - à tort - de tueur de moutons, voire d’enfants. En Suisse, les poisons et le pillage systématique des nids avaient amené cette noble espèce au bord de l’extinction.

Ce contenu a été publié le 20 avril 2017 - 14:22

Les mesures de protection de l’espèce datent de 1953. Pour attirer l’attention sur cet oiseau remarquable et si malmené au cours de l’histoire récente, l’organisation de protection de la nature Pro Natura a choisi l’aigle royal comme animal de l’année 2001. A l’époque, il y en avait 300 couples en Suisse. Aujourd’hui, on est près de 350.

L’aigle royal est le seul grand prédateur de Suisse à avoir survécu aux impitoyables persécutions qui avaient eu raison du gypaète barbu, du lynx, du loup et de l’ours brun, rappelle le site de la Station ornithologique suisse.

Certes, la population est revenue, mais il y a encore des choses à améliorer dans le domaine de la vie de couple de ces rapaces, et donc de la perpétration de l’espèce.

«En raison du grand nombre d’individus seuls, les couples territoriaux sont régulièrement pris dans des conflits. Ils sont donc souvent absents du nid, ce qui nuit à la reproduction», note la Station ornithologique.

Un aigle a normalement besoin d’une surface de 100 kilomètres carrés pour vivre et chasser. Il se nourrit principalement de marmottes, de faons, de renardeaux, de lièvres, et même de chats s’il n’y a pas suffisamment d’animaux sauvages. Les aigles mangent également les entrailles des proies abandonnées par les chasseurs, mais celles-ci contiennent souvent des fragments de plomb toxique provenant des balles. Sur la base des résultats d’une étude en cours, la Station ornithologique suisse préconise l’emploi de munitions sans plomb.

(Vidéo: SRF/swissinfo.ch) 

Espérance de vie: jusqu’à 28 ans en Suisse, 32 en Europe

Poids: 3-7 kg

Envergure: 190-225 cm

Alimentation: mammifères, oiseaux, carcasses

Habitat: dans les Alpes, nids dans les anfractuosités rocheuses et les arbres

Statut de conservation: vulnérable

Population suisse: environ 350 couples

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article