Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Aviation Fischli/Weiss dans les nuages

«Airports» présente pour la première fois l'ensemble de la série légendaire, jusqu'à 800 photos prises par le duo suisse d'artistes durant ses voyages, de 1987 à 2011. Des images qui donnent aux aéroports de tous pays une uniformité banale et placide.

Voici ce que John Waters a écrit à propos d’«Airports»: «Chaque fois que je regarde par le hublot, quand je m’ennuie, m’impatiente ou me sens épuisé, je vois une nature morte encore plus médiocre, ennuyeuse, stupide et sans intérêt que celles de Fischli/Weiss».

Gratte-ciels étrangers, verdure luxuriante, même le plus romantique des couchers de soleil réussit à être ruiné par ces photographes cinglés, qui s'acquittent de leur tâche comme s'ils étaient embauchés par les vendeurs de cartes postales qu'ils détestent avec la rage contenue des psychotiques. Leurs travaux nous donnent l'impression d’être coincés tout au fond de la classe touristes d’un Jet pris dans une queue interminable en plein été, avec l'hôtesse qui clame en trois langues ses regrets que le climatiseur fonctionne si mal, mais que nous n’avons aucun souci à nous faire car «nous sommes à la 18e place avant le décollage».

Tout aussi ennuyeux, ce jet vide platement stationné dans un hangar sombre. Ou cette prise merveilleusement centrée d’un avion sans fenêtres de Lufthansa qui, peut-être, veut nous forcer à reconnaître que nous sommes mieux installés que les colis du fret.