Déchets précieux, déchets dangereux

La vie misérable des recycleurs électroniques de New Delhi.

Ce contenu a été publié le 14 avril 2011 - 11:13

Dans la capitale indienne s’entassent dans des cloaques les reliques d’une prospérité nouvelle. Téléviseurs, téléphones portables et ordinateurs usagés deviennent ici des montagnes de plastique, de verre et de métaux plus ou moins toxiques. Et les travailleurs de ce vaste business qu’est devenu le recyclage des déchets électroniques (e-waste) le paient de leur santé. Avec le soutien notamment de la Suisse, des ONG cherchent des solutions à la fois plus respectueuses de l’homme et de l’environnement. (Luigi Jorio, swissinfo.ch)

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article