Navigation

La Suisse n’est plus une île cinématographique

La start-up suisse qui veut rendre la réalité augmentée accessible à tous

Et si vous pouviez téléporter des gens dans votre monde, sans technologie futuriste, avec un simple smartphone? Pour les fondateurs d’HoloMe, start-up suisse basée à Londres, c’est là que réside l’avenir de la communication.

Ce contenu a été publié le 03 octobre 2019 - 16:10

 

Avant les élections fédéralesLien externe, les rédactions web de la SSR (maison-mère de swissinfo.ch) sont parties à la rencontre de personnes mobilisées dans des projets citoyens. C'est l'opération #GénérationGlobale.

End of insertion

Janosch Amstutz vit à Londres, et c’est là qu’il a levé le capital pour sa start-up. Originaire de Zoug, en Suisse, il a grandi dans une communauté hippie en Australie et la communication a toujours été quelque chose d’essentiel pour lui.

Il pense que la réalité augmentée va changer la manière dont nous utilisons la technologie et nous dispenser d’avoir l’œil rivé à notre téléphone. La réalité augmentée est de plus en plus présente sur le marché. Les gens commencent à s’y habituer et trouvent de nouvelles manières de l’utiliser. Le succès mondial du jeu Pokémon Go en est probablement l’exemple le plus connu à ce jour.

Mais pour Janosch Amstutz, la réalité augmentée est bien plus qu’un jouet amusant – c’est une révolution dans la communication. Imaginez qu’un réfugié syrien se tient directement devant vous sous forme d’hologramme et vous raconte son histoire. La grande idée derrière HoloMe, c’est de rendre cette technologie disponible sans avoir besoin d’un équipement coûteux et haut de gamme, ni d’utiliser des montagnes de données pour se plonger dans l’expérience.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article