Rêveries de Rousseau en Suisse

Pour Jean-Jacques Rousseau, «la marche a quelque chose qui anime et avive mes idées: il faut que mon corps soit en branle pour y mettre mon esprit.»

Ce contenu a été publié le 21 juin 2012 - 16:05

Le philosophe et écrivain a arpenté les routes d’Europe et de Suisse, où il a même franchi le col du Simplon. Tout en lui laissant la parole, swissinfo.ch a suivi sa trace à Genève, la ville où il est né en 1712. Puis à Môtiers (Neuchâtel) et à l’Ile St-Pierre, sur le lac de Bienne (Berne), entre 1762 et 1765, avant son départ définitif de Suisse. (Images: Rolf Amiet, swissinfo.ch / © Musée Môtiers Rousseau / Agence Martienne)

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article