Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Manifesta 11 Un artiste, un métier, une collaboration

Zurich accueille pendant 100 jours la Manifesta, la onzième biennale d’art contemporain. «What people do for money» - Que faisons-nous pour l’argent, pourquoi, et quelle importance revêt le travail? Trente artistes internationaux examinent ces questions, dont l’auteur français Michel Houellebecq.

Un dialogue entre artistes et professionnels est à la base de la 11eManifestaLien externe. Trente artistes d’horizon différents ont été mis en relation avec un Zurichois qui exerce un métier qu’ils ont pu choisir. Les duos ont ensuite collaboré pour créer une œuvre.

Michel HouellebecqLien externe s’est par exemple rendu à la clinique zurichoise Hirslanden pour y subir un examen minutieux de son état de santé. Ainsi, des radiographies artistiques de sa tête ou de sa main droite sont maintenant exposées au Helmhaus.

Dans l’église Wasserkirche, l’artiste russe Evgeny AntufievLien externe expose des objets de commémoration, et un gigantesque papillon est suspendu au plafond en hommage à l’écrivain Vladimir Nabokov, également grand collectionneur de papillon.

La Manifesta 11Lien externe veut explorer la «relation entre création (artistique) et travail (professionnel)». Dans la «Neue Zürcher Zeitung» (NZZ), son curateur, l’artiste allemand Christian Jankowski explique le choix du thème par le constat que les Zurichois s’identifient beaucoup à leur emploi.

La provocation figure aussi parmi les invités de la biennale zurichoise. L’artiste conceptuel californien Mike Bouchet a créé une sculpture, intitulée «The Zürich Load», à partir des excréments des 400'000 zurichois.

Le point fort de l’exposition est le «Pavillon of Reflections», installation provisoire sur le lac de Zurich et conçue par des étudiants en architecture de l’Ecole polytechnique fédérale de ZurichLien externe. Cette plate-forme flottante équipée d'un écran géant, de tribunes, d'une piscine et d'un bar sert de lieu de rencontre, de dialogue et de réflexion.

La Biennale 11 fermera ses portes le 18 septembre. Les expositions principales se trouvent au Löwenbräuareal et au Helmhaus, alors qu’une trentaine de «Satellites», des lieux privés qui ne sont d’habitude pas ouverts au public, sont répartis dans la ville de Zurich.