Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vie publique, vie privée La Chine des cheveux fous et des chambres tristes

Sous le titre «China - Love Cutting», une série de diptyques des photographes Nicolas Métraux et Stephanie Borcard explorent le look des jeunes Chinois d’une grande ville de province et leurs conditions de vie. Dialogue entre image publique et sphère privée.

Chaque paire d’images montre un(e) jeune coiffeur(-euse) et l’endroit où il (elle) vit. Les photos ont été prises à Chengdu, capitale de la province de Sichuan, loin de Pékin et de Shanghai, ville de 14 millions d’habitants, au cœur du boom économique de la Chine de l’ouest, qui voit les campagnes émigrer massivement vers la ville, à la recherche d’une vie meilleure.

Les logements vont du taudis sans fenêtres à la chambre privée, en passant par le dortoir à confort minimum. Ces jeunes travailleurs vont souvent passer plusieurs années dans cette précarité avant de tenter d’avoir leur propre chez-soi. (Photos: Nicolas Métraux et Stephanie Borcard)