Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nestlé: neuf mois qui laissent augurer d'une bonne année

Logo Nestlé

(Keystone)

L´année 2000 sera favorable à Nestlé. Vendredi, le géant de l´alimentation a annoncé une amélioration de ses ventes consolidées de 9,5 pour cent, à 59,5 milliards de francs suisses pour les neuf premiers mois de l'année.

Cette croissance doit beaucoup à certains marchés émergents, comme les anciens pays de l'Est ou l'Amérique latine. Par zones géographiques en effet, la multinationale de Vevey note que les chiffres réalisés en Europe ont été «fortement affectées» par la vente de la marque de surgelés Findus, qui réalisait 900 millions de francs de chiffre d'affaires.

La baisse de l'euro par rapport au franc a également laissé des traces. Résultat, l'Europe affiche un chiffre d'affaires de 19,4 milliards de francs, en baisse de 2 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière.

Côté Amériques (18 milliards de francs, plus 15,2 pour cent), Nestlé constate une «performance extraordinairement forte» au Mexique ainsi que le «rétablissement de la plupart des économies d'Amérique latine». Pour le reste du monde, pratiquement toutes les régions d'Asie, d'Océanie et d'Afrique (11,6 milliards, plus 18,8 pour cent) ont continué à croître.

Par groupes de produits, toutes les catégories sont en expansion. Le chiffre d'affaires du secteur boissons, le plus lourd en termes de ventes, a crû de 10,9 pour cent à 16,9 milliards de francs. Et pour renforcer encore sa position de géant des eaux en bouteille, Nestlé annonce vendredi également le rachat par sa division Perrier Vittel de l'embouteilleur canadien Aberfoyle Springs, qui pèse quelque 100 millions de francs suisses de chiffres d'affaires annuel.

Les deux autres groupes principaux de produits de la multinationale que sont le lait et les produits de nutrition ainsi que le secteur culinaire ont vu leurs ventes gagner respectivement 11,4 pour cent (16,2 milliards de francs) et 5 pour cent (15,3 milliards) sur neuf mois.

La branche chocolat/confiserie, en baisse de régime depuis 1996 et restructurée depuis deux ans, présente une croissance de 7,7 pour cent à 7,6 milliards de francs de janvier à fin septembre. Cette amélioration s'explique principalement par les ventes en Europe de l'Est, précise le groupe.

Quant à la division pharma, la plus petite du groupe, dont les fleurons principaux sont les cosmétiques L'Oréal et les produits d'ophtalmologie Alcon, c'est elle qui affiche la plus forte hausse du chiffre d'affaires: plus 19,7 pour cent à 3,5 milliards de francs. Sur l'ensemble de l'année, Nestlé se dit «confiante dans sa capacité à maintenir de bons taux de croissance», tant en volumes qu'en bénéfices.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×