Nestlé est autorisé à racheter Ralston Purina

Les produits de Nestlé et de Ralston Purina seront côte à côte. Keystone Archive

Après l'UE, les autorités américaines ont consenti à la reprise du fabricant d'aliments pour animaux américain. A certaines conditions.

Ce contenu a été publié le 11 décembre 2001 - 22:47

Pour s'emparer de l'entreprise américaine, Nestlé devra céder plusieurs marques d'aliments secs destinés aux chats, a indiqué mardi la FTC, l'autorité américaine de la concurrence. En conservant ces dernières, le groupe alimentaire sis à Vevey (VD) aurait détenu un part de marché de 70 % dans ce domaine.

La commission a accordé son autorisation à la transaction, qui se chiffre à 10 milliards de dollars (16,6 milliards de francs) à une majorité de quatre voix sans opposition. Les marques d'aliments pour chats «Meow Mix» et «Alley Cat» seront cédées à la société d'investissement américaine Hartz Mountain.

Feu vert européen

La Commission européenne avait donné au groupe de Vevey son feu vert sous réserve en juillet dernier. L'opération ne pourra se faire qu'au prix de concessions sur trois marchés de l'Union européenne (Espagne, Italie et Grèce), afin d'éviter que la nouvelle entité ne s'y trouve en position largement dominante.

Conditions

En Espagne, deux possibilités s'offrent à Nestlé: Soit vendre la participation que détient Ralston dans la société Gallina Blanca Purina, soit céder une usine et accorder des licences exclusive de trois ans pour sa gamme «Friskies». En Italie et en Grèce, des licences exclusives devront être accordées à la gamme «Chow».

Le groupe alimentaire veveysan avait lui-même proposé de vendre certaines marques pour se mettre en conformité avec la loi sur la concurrence, afin d'obtenir le feu vert de Bruxelles. Avec l'acquisition du fabricant, la firme vaudoise devient leader sur le marché des aliments pour animaux.

La nouvelle organisation, Nestlé Purina Pet Care Company, sera basée à St-Louis, siège actuel de Ralston, dans l'Etat américain du Missouri. Par ailleurs, le groupe suisse poursuit sa politique d'implantation sur les marchés américains.

Nouvelles acquisitions

Nestlé USA Inc, filiale de Nestlé, a en effet investit 165 millions de dollars pour une nouvelle fabrique de surgelés à Jonesboro, dans l'Arkansas. La firme vise aussi à renforcer ses activités dans le secteur des eaux minérales.

Le groupe veveysan a annoncé récemment son intention de racheter, via sa filiale Perrier-Vittel, Aqua Cool Pure Bottled Water au groupe américain Ionics pour 220 millions de dollars. Présente aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et France, cette entreprise réalise un chiffre d'affaires annuel de 70 millions de dollars.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article