Navigation

Nestlé s'empare du leader americain des snacks surgelés

La pizza au poivron prête en deux minutes: une spécialité Chef America RTS

Nestlé va acquérir pour un montant 3,86 milliards de francs en espèces Chef America Inc, principal producteur américain de snacks surgelés.

Ce contenu a été publié le 06 août 2002 - 12:07

Basée à Denver, au Colorado, Chef America est réputé pour ses produits surgelés vendus sous les marques «Hot pockets», «Lean pockets» et «Croissant pockets».

L'acquisition comprend aussi la prise en charge de l'endettement net de la société. Compte tenu des économies d'impôts inhérentes à la transaction, le prix net s'élève à quelque deux milliards de dollars.

La croissance annuelle moyenne des ventes de Chef America a dépassé 10% entre 1996 et 2001. L'augmentation pour cette année devrait être supérieure à 15%.

Position de leader

«Chef America constitue un complément idéal et stratégiquement important de nos propres activités dans les produits surgelés aux Etats-Unis, qui comprennent Stouffer's et Lean Cuisine», précise Peter Brabeck, président de la direction de la multinationale veveysanne.

Et d'ajouter: «Grâce à cette transaction Nestlé occupe une position de leader dans deux des trois catégories principales sur le plus important marché de produits surgelés du monde».

Chef America devrait réaliser des ventes de 720 millions de dollars en 2002. L'acquisition est sujette à l'approbation des autorités de la concurrence. Et elle devrait être conclue dans les 60 jours suivant l'annonce.

Acquisition onéreuse

Selon Jérôme Schupp, analyste auprès de la banque Syz & Co., le prix payé par Nestlé est élevé, «car il représente environ quatre fois les ventes de la société américaine».

Nestlé ne donne pas de chiffres sur la rentabilité de la société, mais «elle doit être très élevée» au vu du montant de la transaction», a indiqué M. Schupp à l'ats.

Cette transaction confirme, selon l'analyste, que Nestlé continue sa modification de portefeuille pour se focaliser sur les activités à plus forte croissance, comme Ralston Purina, acquise l'an dernier pour quelque 18 milliards de francs.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.