Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Neuchâtel: libéraux majoritaires au gouvernement

Le libéral-radical Thierry Grosjean a remporté dimanche à Neuchâtel l'élection complémentaire destinée à remplacer Frédéric Hainard au gouvernement. Il a récolté 24’319 suffrages, contre 21’816 au candidat des Verts Patrick Erard. La participation a atteint 36,7%.

Le Parti libéral-radical (PLR) conserve ainsi sa majorité au Conseil d’Etat, formé de trois PLR et deux socialistes. Le résultat du scrutin montre que l'électeur a fait la distinction entre l’«affaire» Hainard et les libéraux-radicaux.

Le viticulteur-encaveur d'Auvernier Thierry Grosjean, 54 ans, a réaffirmé l'intention de rassemblement déclinée durant sa campagne électorale. Il a souligné l'importance d'un fonctionnement solidaire du Conseil d'Etat, dont la collégialité a été fortement ébranlée par l'affaire Hainard.

Le nouveau conseiller d'Etat a bénéficié aussi d'une image d'indépendant peu lié au sérail politique. Avant son élection au Grand Conseil en avril 2009, l'expérience politique de Thierry Grosjean se limitait au niveau communal.

Devancé de 200 voix au premier tour par Thierry Grosjean, Patrick Erard n'a pas bénéficié du réveil présumé de l'électorat de gauche au 2e tour.

Après le départ de Frédéric Hainard le 31 octobre, son remplacement au gouvernement ne met pas fin pour autant à l'affaire Hainard. La Commission d'enquête parlementaire (CEP) élue pour faire la lumière sur les abus de pouvoir reprochés à l'ex- conseiller d'Etat doit rendre son au début de 2010.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.