Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouveau forum humanitaire pour la Suisse

Kofi Annan a choisi de passer sa retraite à Genève, où il a rencontré sa femme Nane Lagergren.

(Keystone Archive)

L'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan crée un Forum humanitaire monidal à Genève. Le Ministère suisse des affaires étrangères collabore à la préparation du projet.

Le gouvernement doit prendre une décision cette année encore à propos du degré d'engagement de la Suisse et d'autres aspects du projet.

C'est la «NZZ am Sonntag» qui l'a annoncé dimanche, Kofi Annan est en train de créer une nouvelle organisation humanitaire avec l'appui de la Confédération et du canton de Genève.

En novembre 2006, lors de ses adieux officiels en tant que secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan avait annoncé qu'il comptait passer sa retraite à Genève. «Genève et la Suisse sont un peu ma deuxième patrie», avait-il même déclaré.

Il avait aussi laissé entendre qu'il souhaitait poursuivre des activités dans le domaine humanitaire. Comme il bénéficie en Suisse d'une véritable cote d'amour, il y avait de fortes chances pour se voir approcher par bon nombre de fondations, soucieuses de s'associer à son nom.

Et voilà que quelques mois plus tard, on apprend que Micheline Calmy-Rey, ministre des Affaires étrangères, et Walter Fust, directeur de la coopération suisse, sont déjà bien avancés dans l'élaboration de ce projet de fondation avec Kofi Annan.

Le projet doit mûrir

Johann Aeschlimann, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a confirmé dimanche que le DFAE travaille sur ce projet avec plusieurs partenaires - institutions ou personnes et que le rôle principal reviendra à Kofi Annan. Il s'agit d'une nouvelle fondation dans le domaine humanitaire avec siège à Genève, a-t-il précisé.

Il n'a pas voulu se prononcer sur la forme de l'engagement de la Suisse. Le projet doit d'abord mûrir: il n'en est qu'à un premier stade, a souligné M. Aeschlimann. Le Conseil fédéral devrait décider de l'engagement de la Suisse dans le courant de l'année.

La «NZZ am Sonntag» indique encore que la fondation devrait commencer à travailler en septembre. Et d'ajouter que le canton de Genève s'associe au projet en mettant à disposition la Villa Rigot, au 9, Avenue de la Paix, à deux pas de l'ONU. Ce secrétariat devrait employer une vingtaine de collaborateurs, information que le DFAE n'a toutefois pas confirmée.

Un WEF humanitaire

Le DFAE n'a pas donné non plus de plus amples informations sur les activités du forum, mais, selon l'hebdomadaire, il «pourrait fonctionner sur le modèle du World Economic Forum (WEF) de Davos». Une importante conférence humanitaire pourrait être convoquée chaque année, accompagnée de plusieurs petites réunions axées sur des thèmes précis.

Si le projet du forum humanitaire mondial se réalisait, l'importance de la Genève internationale s'en trouverait accrue. La cité de Calvin est déjà le siège européen de l'ONU. De nombreuses organisations internationales, dont l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et le Forum économique mondial (WEF), y ont également installé leur siège principal.

Atout pour Genève

Ce forum constituerait, selon le rapporteur spécial de l'ONU Jean Ziegler «le couronnement de Genève en tant que capitale mondiale du droit humanitaire».

La conseillère nationale (députée) socialiste Maria Roth-Bernasconi, ainsi que la sénatrice libérale Martine Brunschwig-Graf, ne cachent pas non plus leur satisfaction dans les colonnes du journal du dimanche.

Ce n'est du reste pas un hasard si, après dix ans passé à la tête de l'ONU, Kofi Annan a choisi de s'y fixer. Il y a étudié au début des années 60 et y a commencé sa vie de fonctionnaire international, à l'Organisation mondiale de la santé. Il y a également connu son épouse, Nane Lagergren.

swissinfo et les agences

Kofi Annan

Kofi Annan est né au Ghana le 8 avril 1938. Il a étudié l'économie au Ghana et aux Etats-Unis, puis suivi un 3e cycle à l'Institut universitaire des hautes études internationales de Genève, en 1961 et 1962. Il est titulaire d'une maîtrise en sciences de gestion.

En 1997, il est devenu le 7e secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU) et a été reconduit en 2002. Il a quitté son poste à fin décembre 2006, remplacé par le Sud Coréen Ban Ki-moon.

En 2001, Kofi Annan a reçu le prix Nobel de la paix pour avoir insufflé une nouvelle vie à l'ONU. C'est sous son ère que la Suisse a adhéré à l'ONU en automne 2002, suite à une votation populaire.

En 2003, il s'est vu décerner le Prix de la Liberté de la Fondation Max Schmidheiny.

En 2006, il a reçu le Prix de la Fondation pour Genève, en remerciement de sa contribution au rayonnement de la cité de Calvin.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×