Nouvelle médaille d'argent pour la Suisse

Gianna Habluetzel-Buerki (à gauche), Diana Romagnoli et Sophie Lamon (à droite). Keystone

Aux Jeux de Sydney, la Suisse a décroché une nouvelle médaille d´argent en escrime. La défaite en finale face à la Russie ne doit cependant pas faire oublier l´excellent parcours des trois escrimeuses suisses.

Ce contenu a été publié le 19 septembre 2000 - 20:27

Les épéistes suisses viennent de prouver que la médaille d'argent de Gianna Habluetzel-Buerki n'était pas le fruit du hasard. Après les éliminations surprises des deux favorites (la France au premier tour et la Hongrie en demi-finale contre la Russie), un boulevard s'était ouvert pour les trois Suissesses.

Auparavant, et malgré le score final (45-35), le quart de finale contre la Chine n'avait pas été une simple formalité. Sophie Lamon, Gianna Habluetzel-Buerki et Diana Romagnoli étaient menées 15 touches à 12 après les quatre premiers assauts. Mais, survoltées, la toute récente médaillée Gianna Habluetzel-Buerki et Diana Romagnoli ont réussi à inverser la tendance.

La Suisse prenait de l'avance. Les trois Chinoises, anéanties par ce coup du sort, ne parvenaient plus à repousser les attaques incessantes de leurs adversaires. L'écart se maintenait au-dessus des dix touches. Sous les vivats du public, la Suisse atteignait la finale et s'assurait une médaille.

L'autre demi-finale ayant vu la victoire de la Russie sur la Hongrie, Gianna Habluetzel-Buerki a donc retrouvé celle qu'elle avait privé de finale olympique il y a deux jours, Tatiana Logounova. La grande blonde attendait sérieusement sa revanche.

La tension était palpable dans les premiers assauts. Le match est resté serré d'un bout à l'autre. A mi-parcours, les Russes avaient déjà deux touches d'avance (24-22). Néanmoins, les supporters suisses ne perdaient pas espoir et continuaient à force de cris et d'applaudissements à encourager leurs favorites.

L'écart s'accroissait imperceptiblement (33-29). Et, quelques minutes plus tard, la Russie marquait la touche victorieuse (45-35). Les trois Suissesses peuvent néanmoins être fières de cette médaille d'argent, gagnée avec talent.

Raphaël Dufresne, Sydney

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article