Orages: inondations et coulées de boue en terres lucernoises

Les inondations ont aussi perturbé le trafic ferroviaire, comme ici à Neuenkirch (LU). Police cantonale LU sda-ats
Ce contenu a été publié le 03 juillet 2020 - 17:45
(ATS)

Le front orageux qui a traversé la Suisse entre jeudi après-midi et vendredi matin a causé de nombreux dégâts d'eau en terres lucernoises. Au total 800 pompiers ont été sollicités dans le canton, qui avait déjà été fortement touché par des orages la semaine dernière.

Plusieurs cellules orageuses violentes ont passé au-dessus du canton de Lucerne, indique la police cantonale. Les fortes pluies ont entraîné des inondations.

Le niveau des ruisseaux et des rivières est rapidement monté. Des dépotoirs et ponceaux de ruisseaux ont été bouchés. Personne n'a été blessé. La police a enregistré 620 appels d'urgence entre 16h30 et 05h15.

La ville et l'agglomération de Lucerne ainsi que l'ouest et le nord du canton ont été les régions les plus touchées. Caves, garages, routes et passages routiers inférieurs ainsi que l'aérodrome militaire d'Emmen ont été inondés. Plusieurs lignes ferroviaires ont été perturbées. Des coulées de boue et des glissements de terrain ont en outre entraîné la fermeture de plusieurs routes.

Débit décuplé

Le débit de la Petite Emme a décuplé entre 17h00 et 21h00 à Emmenbrücke (LU), selon l'Office fédéral de l'environnement, passant de 30 mètres cube à 300 mètres cubes par seconde. Il se trouvait encore à 100 mètres cubes par seconde vendredi matin. La police a recommandé à la population de rester à distance du cours d'eau. Trois corps de pompiers étaient encore à pied d'oeuvre vendredi matin, sur les 27 sollicités depuis jeudi soir.

L'Assurance immobilière du canton a déjà reçu 400 annonces pour des dégâts, qui sont estimés à 2,5 millions de francs. Elle s'attend à recevoir jusqu'à 1000 annonces. Le montant des dégâts pourrait atteindre 8 à 10 millions de francs, a-t-elle indiqué vendredi.

Lucerne avait déjà été particulièrement touché par les orages survenus en fin de semaine dernière. L'agglomération du chef-lieu et le nord du canton avaient alors déjà déploré des inondations.

Partager cet article