Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

OTAN: un exercice virtuel de maintien de la paix en Suisse

Les officiers suisses (à gauche, le divisionnaire Alfred Roulier) rejoindront les officiers de 20 pays, dimanche, à Lucerne.

(Keystone)

450 officiers de 20 pays - dont la Suisse - entament dimanche, à Lucerne, l´exercice Coopérative Détermination 2000. Cette opération de maintien de la paix sera entièrement virtuelle. Et elle entre dans le cadre du partenariat pour la paix de l´OTAN.

Dévoilé vendredi à Berne, l'exercice est destiné à tester le fonctionnement d'un état-major de brigade multinaltionale dans le cadre d'une opération de maintien de la paix. Cette manœuvre entièrement virtuelle ne mobilisera que les officiers, sans aucun mouvement de troupe. Le comité international de la Croix-Rouge et le Haut commissariat aux réfugiés participeront à l'opération.

Le scénario sera très similaire à la situation actuelle dans les Balkans, explique le divisionnaire Alfred Roulier, responsable pour la Suisse de Coopérative Détermination 2000 (CDE 2000). Concrètement, des forces de paix viendront en aide à un pays en proie à de nombreux conflits ethniques.

Pour cette première helvétique, le général américain de l'OTAN, David Bice, co-directeur de l'opération, relève le grand progrès réalisé en Europe en terme de coopération militaire. Une coopération qui devrait «apporter partout dans le monde et en Europe la paix et la prospérité aux peuples».

Quant à la présence du CICR et du HCR, «elle sera nécessaire», explique le conseiller militaire pour le CICR, Louis Geiger. Et d'ajouter: «l'histoire vient de prouver, notamment au Kosovo, que la coopération civile-militaire est prépondérante dans le cadre d'une opération de maintien de la paix. Le rôle des armées est essentiellement d'apaiser une région en crise, mais avant tout de protéger les organisations civiles.»

Entièrement virtuel, l'exercice doit durer 5 jours et mobilise 450 officiers. Ce sera le plus grand exercice de ce genre jamais organisé dans le cadre du partenariat pour la paix.

Des manœuvres qui vont dans le sens d'une concrétisation de la nouvelle politique helvétique de sécurité. Et qui vont permettre à l'armée suisse de comparer ses méthodes d'actions sur le terrain avec celles des autres armées.

Jean-Louis Thomas



Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×