Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Oui à I'initiative OGM et au travail dominical

Le moratoire sur les OGM a nettement convaincu les Suisses.

(Keystone)

Avec 55,7% de oui, le moratoire sur les OGM passe haut la main. Par contre, l'ouverture des magasins le dimanche passe de justesse la rampe avec 50,6%.

L'initiative contre les aliments génétiquement modifiés est approuvée dans tous les cantons. Mais le shopping dominical dans les gares et les aéroports n'est accepté que dans sept d'entre eux.

Une initiative populaire qui passe la rampe, c'est rare. Depuis l'introduction de ce droit dans la Constitution en 1891, les Suisses en ont refusé 145 et accepté 15 seulement. Dernière en date: le moratoire de ce dimanche sur les OGM (organismes génétiquement modifiés) dans l'agriculture.

Le résultat est même historique, puisque c'est la première fois qu'une initiative est acceptée dans tous les cantons. Globalement, elle recueille 55,7% des suffrages et les écarts vont de 50,5% de oui à Zurich à 76% dans le Jura.

Les six cantons romands atteignent d'ailleurs des taux d'acceptation supérieurs à la moyenne nationale. Derrière le Jura, Neuchâtel et Genève disent oui à 65%, Vaud à 63%, Fribourg à 59% et le Valais à 53%.

Suspense jusqu'au bout

Historique également, le résultat du référendum contre la modification de la Loi sur le travail, dont l'issue est restée incertaine jusqu'à la fin du dépouillement des résultats du dernier canton, celui de Zurich.

En effet, jamais dans l'histoire de la Confédération, on n'avait vu un objet accepté par la majorité du peuple (majorité très courte de 50,6%) et par seulement sept cantons. Dans ce cas, c'est la Suisse urbaine qui a pesé de tout son poids.

A y regarder de plus près, les sept cantons qui acceptent le shopping du dimanche ont un aéroport et/ou une gare-centre commercial de type Rail City, soit dans leur chef-lieu, soit à proximité. Il s'agit en l'occurrence de Genève, de Zurich, des deux Bâle, de Berne, de Zoug et d'Argovie.

Certes, Lucerne fait exception. Mais, dans ce cas, la tradition catholique a certainement joué un grand rôle dans le verdict des citoyens, qui sont 56,5% à refuser une révision de la loi qui autorise travail du dimanche dans les gares et les aéroports.

Côté romand, à l'exception – déjà citée – de Genève, tous les cantons disent non, dans des proportions allant de 79% (encore le Jura) à 53% (Neuchâtel).

Demi-victoire, demi-défaite


Pour le gouvernement et le parlement, qui prônaient le non à l'initiative et le oui à la modification de la loi sur le travail, ce dimanche marque donc une demi-victoire... ou une demi-défaite, c'est selon.

A l'heure de commenter les résultats, le ministre de l'économie Joseph Deiss est d'ailleurs apparu un peu tiraillé. Même s'il était opposé au moratoire de cinq ans sur les OGM dans l'agriculture, le gouvernement n'entravera pas son application. c'est du moins ce qu'il a assuré dimanche soir devant la presse.

Concernant la libéralisation de l'ouverture dominicale des magasins, le même ministre a évité d'afficher la mine des grands vainqueurs. Même si le résultat est très serré, a estimé Jospeh Deiss, il s'agit d'un bon signal pour la place économique suisse.

Le ministre de l'économie a appelé le Parlement à faire preuve de retenue quant à une libéralisation plus généralisée du travail dominical.

«Il serait bon de ne pas précipiter les choses», a lancé Jospeh Deiss à propos d'une motion relative à ce sujet, qui doit être discutée ce mercredi à la Chambre basse, et dont il suggère de reporter l'examen.

swissinfo et les agences

Faits

L'initiative «Pour des aliments produits sans manipulations génétiques» est acceptée par 55,7% des votants et par tous les cantons.
La modification de la Loi fédérale sur le travail est acceptée par seulement 50,6% des votants et par 7 cantons sur 26.
Le taux de participation est de 42%.

Fin de l'infobox

En bref

- L'initiative OGM a été lancée par des milieux de défense de l'environnement et des consommateurs.

- Elle demande un moratoire de cinq ans sur l'utilisation d'animaux et de plantes génétiquement modifiés dans l'agriculture suisse.

- La modification de la Loi fédérale sur le travail autorise tous les commerces situés dans les grandes gares et les aéroports à ouvrir le dimanche.

- Actuellement, ils n'ont en principe le droit de le faire que s'ils offrent un service aux voyageurs, mais le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) accorde des dérogations.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.