Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pâques: le week-end de tous les dangers

(swissinfo.ch)

L'autoroute A2 du Gothard attend le passage de plus de 100.000 véhicules ce week-end. Les spécialistes du trafic routier et le Département fédéral des transports proposent déjà des solutions de rechange. D'autant que le chaos de ces dernières semaines fait craindre le pire.

Mieux vaut prévenir que guérir. Si le désengorgement du trafic sur l'A2 entre Bâle et le Gothard demande la mise en place d'une réelle politique, il faut, en attendant, gérer les moments de crise.

Le week-end pascal fait déjà dresser les cheveux sur la tête des spécialistes du TCS. «Nous nous attendons effectivement à quatre jours difficiles», explique Nathalie Benz, rédactrice au Touring Club de Suisse (TCS).

Mais, le TCS ne peut résoudre les problèmes de structures, mais se contentera de donner des conseils pour éviter quelques pièges.

Le premier, mais pas des moindres, consiste à ne pas prendre sa voiture si ce n'est pas une nécessité. Le flux entre le Nord et le Sud étant l'un des plus importants à Pâques, il n'est pas utile d'aller chercher les embouteillages sans raison.

«Parallèlement à l'axe du Gothard, les solutions alternatives ne sont pas légion», ajoute Nathalie Benz. Le Col du San Bernardino, entre Coire et Bellinzone, peut absorber du trafic, mais en alternance. Cette route ne peut donc accepter qu'une petite partie du report de trafic. De plus, un éboulement a freiné la circulation la semaine dernière.

Par ailleurs, il est possible de contourner l'axe du Gothard par la route Berne-Kandersteg et le tunnel ferroviaire du Loetchberg. La Compagnie du Bâle-Loetchberg - Simplon (BLS) organise, en effet, des navettes spéciales de jeudi à lundi entre Kandersteg et Iselle en Valais.

En revanche, inutile de compter sur l'axe du St Bernard. «La route italienne est fermée entre St Rémy et le Val d'Aoste, ce qui bloque l'accès», explique Nathalie Benz. Et d'ajouter: «Si le tunnel reste fermé durant ces quatre jours, la situation risque d'empirer dans toute la Suisse.».

Pour rallier le Sud, les vacanciers pourront également emprunter les routes françaises, même si cela rallonge passablement le trajet.

Le TCS n'est pas le seul à avoir empoigner ce casse-tête routier. Le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) propose des solutions quasi similaires.

«La Task force du DETEC travaille d'arrache-pied sur les solutions d'urgence du problème du Gothard», explique Philippe Cottier, chargé de presse à l'Office fédéral des routes. En attendant, nous ne pouvons que conseiller aux automobilistes de n'utiliser la voiture que s'ils en ont besoin, et de suivre les conseils des professionnels du trafic.»

Le DETEC contribue, d'ailleurs, à l'information sur le trafic par le biais d'une plate-forme Internet.

Ainsi, en cas de bouchons de plus de deux heures, les Polices cantonales communiqueront les informations à la centrale routière de Genève pour une meilleure orientation des automobilistes.

Ce partenariat devrait normalement éviter le chaos redouté.

Jean-Louis Thomas


Liens

×