Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pétrole contre nourriture: la Suisse enquête

Le programme devait permettre à l'Irak d'échanger du pétrole contre des produits de première nécessité.

(Keystone)

Le Ministère public de la Confédération a ouvert une enquête sur d'éventuelles malversations en relation avec le programme «Pétrole contre nourriture».

Les investigations portent sur des soupçons de corruption passive et active ainsi que de blanchiment d'argent.

Lancée il y a quelques semaines, l'enquête est dirigée contre inconnu mais aussi contre trois suspects connus, a indiqué jeudi le porte-parole du MPC Hansjürg Mark Wiedmer. Il a refusé de préciser la nationalité des suspects.

L’enquête a été ouverte à la suite d'informations transmises par le Bureau de communication en matière de blanchiment. Plusieurs comptes ont été bloqués en Suisse, a précisé le porte-parole.

Le programme «pétrole contre nourriture» avait été mis en place pour permettre à l'Irak de Saddam Hussein, alors sous embargo, de vendre du pétrole pour acheter des biens de première nécessité pour sa population.

Millions de dollars détournés

Mais le programme, en vigueur de 1996 à 2003, avait été perverti par le régime de Bagdad et des millions de dollars avaient été détournés.

Il est aujourd'hui au coeur d'un des plus grands scandales de corruption de l'histoire de l'ONU. Il donne lieu à plusieurs enquêtes, y compris une investigation interne des Nations unies, dirigée par Paul Volcker, un ancien président de la Banque centrale américaine.

Dans son 2e rapport, la commission met notamment en cause le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et son fils, ainsi que l’entreprise genevoise Cotecna pour laquelle Kojo Annan travaille.

Le document n’accuse pas Kofi Annan de corruption, mais il lui reproche de ne pas avoir garanti l’intégrité de ce qui a été le programme humanitaire le plus onéreux de l’ONU. Pétrole contre Nourriture a en effet coûté quelque 64 milliards de dollars.

La commission - présidée par Paul Volcker et nommée par Kofi Annan – évoque aussi le conflit d’intérêt existant du fait de la collaboration entre son fils et l’entreprise Cotecna.

swissinfo et les agences

Faits

Le programme 'Pétrole contre Nourriture' a duré de 1996 à 2003.
Il permettait à Bagdad de vendre du pétrole et d'acheter en échange des biens de consommation courante.
Il s'est trouvé perverti par le gouvernement irakien de Saddam Hussein et plusieurs milliards de dollars ont été détournés.
L’ancien dictateur aurait obtenu le soutien de citoyens et de sociétés dans une cinquantaine de pays.

Fin de l'infobox

En bref

- En avril 2004, l’ONU a nommé une commission d'experts indépendants chargée d'enquêter sur les détournements de fonds du programme 'Pétrole contre Nourriture'.

- La commission est dirigée par Paul Volcker, ancien président de la Réserve fédérale américaine, Richard Goldstone, ancien procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et Mark Pieth, professeur de droit pénal à l'Université de Bâle.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.