Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pakistan: des secours longs et difficiles

Le CICR aide 45'000 famille en Asie du Sud, ravagée par un séisme.

(Keystone)

Le chef du Corps suisse d'aide humanitaire estime que la logistique est le principal problème pour venir en aide aux victimes du séisme qui a ravagé le Pakistan.

Présent sur place, Toni Frisch établit un premier bilan et se dit choqué par l'ampleur des dégâts.

De nombreuses localités touchées par le violent tremblement de terre de samedi dernier n'ont pas encore été atteintes par les secouristes. Elles sont situées dans des endroits difficiles d'accès, parfois à une altitude élevée, a déclaré Toni Frisch.

De nombreuses routes d'accès ainsi que des ponts ont été détruits, compliquant le travail des autorités, a ajouté le responsable joint par téléphone à Mansehra, dans la région de Muzaffarabad, la capitale du Cachemire pakistanais.

A dos de mulet

Pour contourner ce problème, le Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) a acheté une dizaine de mulets afin de faire parvenir de l'aide à la population. Les animaux peuvent transporter entre 100 et 150 kilos de vivres et de matériel, notamment des tentes et des couvertures. Le temps presse car l'hiver approche, a souligné Tony Frisch.

La collaboration avec l'armée pakistanaise, l'ONU et les oeuvres d'entraide «est excellente». La Suisse est intervenue au Pakistan avec une vingtaine d'experts.

Dans une interview publiée jeudi par la «Basler Zeitung», le chef du CSA relève que «le plus gros du travail (de secours) a été effectué par la population». Des milliers de personnes qui ont perdu leur emploi sont venues aider les victimes du tremblement de terre.

Les efforts internationaux représentent un soutien à ces initiatives locales, a affirmé le responsable dans les colonnes du quotidien bâlois. Toni Frisch est arrivé jeudi au Pakistan pour une visite qui doit durer jusqu'à dimanche.

Populations traumatisées

Du côté des ONG suisses, Terre des hommes (TdH) a indiqué jeudi qu'elle allait venir en aide à 6000 enfants et à leurs proches, sur le plan social et psychologique. L'organisation va engager pour cela 500'000 francs.

Dans les villages pakistanais de Balakot et Kotgala, proches de l'épicentre du séisme, Terre des hommes va s'efforcer d'acheminer de l'eau, de l'alimentation de base et des latrines. Elle apportera également un appui psychosocial, a-t-elle précisé.

«Enormément de survivants sont blessés. Ils paraissent traumatisés, terrifiés. La plupart sont terrassés sur le plan psychologique», a déclaré Mahmood Fazeal, membre de la mission de Terre des hommes sur place, cité dans un communiqué.

Aide du CICR

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a de son côté acheminé plus de 200 tonnes de matériel d'urgence à destination de Peshawar et d'Islamabad, au Pakistan. L'organisation met sur pied un poste de premier secours de 100 lits à Muzaffarabad, les infrastructures hospitalières ayant été détruites par le séisme.

Outre l'aide médicale, le Pakistan a un besoin très urgent de vivres, d'eau potable et de possibilités d'hébergement (tentes), a indiqué Reto Meister, délégué général du CICR pour l'Asie.

S'exprimant jeudi devant la presse à Genève, il a attiré l'attention sur les difficultés d'acheminer l'aide. Le CICR dispose d'hélicoptères pour transporter le matériel d'urgence.

Reto Meister a indiqué que le CICR apporte actuellement de l'aide à 45'000 personnes – 30'000 au Pakistan et 15'000 en Inde. L'organisation compte près de 200 personnes à Islamabad et Peshawar. Dans la zone sinistrée, l'équipe du CICR à Muzaffarabad sera renforcée ces prochains jours et comptera 50 expatriés.

Le CICR salue l'autorisation accordée par Islamabad pour travailler dans le Cachemire pakistanais. Il s'agit d'une des régions les plus sensibles de la planète, a relevé Reto Meister, faisant allusion au partage de cette zone entre les deux frères ennemis que sont l'Inde et le Pakistan.

swissinfo et les agences

Faits

Un tremblement de terre qui a atteint 7,6 sur l'échelle de Richter a frappé samedi le Pakistan, ainsi que l'Inde et l'Afghanistan.
Le bilan est estimé entre 30 et 40'000 morts au Pakistan et le Cachemire indien déplore 1300 morts.
Mardi, l'ONU a annoncé le lancement d'un appel de fonds de 272 millions de dollars sur six mois.

Fin de l'infobox

En bref

- Le Corps suisse d'aide humanitaire est un corps de milice qui se compose d'un pool d'au moins 700 personnes prêtes à l'engagement.

- Les membres sont répartis en groupes de spécialisations selon leurs connaissances et leurs aptitudes.

- Près de 80% des personnes engagées travaillent à des actions directes de l'aide humanitaire de la Confédération. Dans les autres cas, elles sont mises à dispositions de grandes organisations internationales comme l'Organisation mondiale de la santé ou le CICR.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.