Navigation

Pan Pan, le plus vieux panda mâle du monde est mort

Les pandas en deuil après la disparition de Pan Pan (archives) KEYSTONE/AP/PABLO MARTINEZ MONSIVAIS sda-ats
Ce contenu a été publié le 29 décembre 2016 - 12:33
(Keystone-ATS)

Pan Pan, le plus vieux panda mâle recensé sur la planète, est décédé mercredi en Chine à l'âge canonique de 31 ans, avec quelque 130 descendants au compteur. L'espérance de vie des pandas à l'état sauvage ne dépasse en général guère vingt ans.

Le vénérable animal, qualifié de "père héroïque", est mort des suites d'un cancer, a annoncé le Centre de recherche et de conservation du panda géant, qui en avait la charge dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine).

"Sa condition s'est rapidement détériorée. Il perdait connaissance, et n'arrivait plus à se mouvoir ni à manger. Les secours ont été impuissants à le sauver", a ajouté le centre sur son compte de microblogs.

Si les pandas sont connus pour leurs difficultés à se reproduire en captivité, Pan Pan (dont le nom redouble le caractère chinois "espérance") s'est distingué par sa descendance prolifique, avec des enfants s'étant eux-mêmes reproduits au fil des ans.

Un centenaire

"Son âge correspondait à environ 100 ans pour un être humain", a expliqué à la presse chinoise Tan Chengbin, un gardien de la réserve où Pan Pan a passé ses dernières années. Le panda est né en 1985 à l'état sauvage dans la province du Sichuan, mais a été recueilli après quelques mois et a vécu toute son existence en captivité.

Le plus vieux panda du monde est une femelle de 36 ans, Basi, depuis la mort en octobre à Hong Kong de la doyenne des pandas, la femelle Jia Jia (38 ans).

La Chine a mis en place d'importants moyens pour préserver l'espèce et son environnement, notamment via la création d'une douzaine de réserves naturelles, en replantant du bambou, et en soutenant les programmes de reproduction.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.