Parti suisse de Travail – Parti Ouvrier populaire

La Vaudoise Marianne Huguenin, maire de Renens et conseillère nationale.

Ce contenu a été publié le 10 juillet 2007 - 16:47

swissinfo: Qu'avez-vous à offrir aux Suisses de l'étranger?

Marianne Huguenin: Notre parti n'est pas un parti qui va se définir très spécifiquement en différenciant les Suisses de l'étranger des autres.

Je dirais que nous allons offrir quelque chose de spécifique aux Suisses de l'étranger qui sont sensibles aux inégalités entre pays, qui se rendent bien compte qu'il ne peut pas y avoir des bunkers d'un côté et la misère de l'autre.

C'est peut-être cela que nous pouvons offrir, la conscience de ces inégalités et la conscience, en Suisse, de se battre pour un parti qui tâchera effectivement de diminuer ces inégalités.

swissinfo: A quel point votre parti est-il actif dans le soutien aux Suisses de l'étranger?

M.H. : Nous sommes malheureusement peu actifs à ce niveau par manque de moyens. Nous sommes un petit parti qui n'a pas les moyens financiers pour faire un travail systématique auprès des Suisses de l'étranger. Malheureusement!

swissinfo: Quelle image de la Suisse le PdT veut-ils transmettre à l'étranger?

M.H. : J'aimerais donner une image de la Suisse qui corresponde à celle qu'elle a réellement. La Suisse a cette image d'un pays ouvert, du pays des Droits de l'homme, du pays de la Croix-Rouge. Hélas, cette image ne correspond pas forcément à la réalité, comme le montre, par exemple, la politique suisse en matière de réfugiés ou d'étrangers.

Or j'aimerais aussi donner l'image d'un pays actif dans le domaine de la paix dans celui des droits de l'homme. C'est une image vers laquelle j'aimerais que l'on puisse tendre.

Interview swissinfo, Olivier Pauchard

Parti suisse du Travail

Le Parti du Travail (PdT) est né en 1944, quatre ans après l'interdiction en Suisse du Parti communiste.

Parti marxiste-léniniste jusqu'en 1982, le PdT fait aujourd'hui de la lutte pour la justice sociale l'un des points forts de son programme. Ce mouvement politique est connu sous le nom de Parti Ouvrier Populaire (POP) dans certains cantons.

Représenté au parlement fédéral depuis 1947, il n'a jamais réussi à obtenir un large succès auprès des électeurs. Il n'a ainsi jamais compté plus de deux à trois députés à Berne au cours des dernières années.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article