Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pas de coup de force électoral à St-Gall

Contrairement à ses six collègues du gouvernement, Anton Grüninger n'est pas réélu.

(Keystone)

L'Union démocratique du Centre (UDC, droite dure) n’a pas réussi à entrer au gouvernement st-gallois dimanche mais il y aura un 2e tour.

Au législatif, par contre, les radicaux subissent un sérieux revers au profit de l’UDC.

L'UDC n'a pas réussi son premier test cantonal après les élections fédérales d’octobre dernier. Elle se renforce au parlement, mais reste exclue du gouvernement.

Lors de l’élection au Conseil d’Etat (gouvernement cantonal), les deux candidats démocrates du centre n’arrivent qu’en 8e et 10e position pour les sept postes en jeu. Ils sont à plus de 10’000 voix d’écart de la majorité absolue, qui se situe à 50’910 voix.

Par contre, le PDC n'a pas réussi à reconduire son troisième ministre. Le ministre de la Santé démocrate-chrétien (PDC), Anton Grüninger, n’a pas réussi à se faire réélire, avec 35'666 voix, à 164 suffrages de l’UDC Ernst Jörin.

Comme il n’a pas l’intention de se présenter à un deuxième tour, le PDC devra trouver un nouveau candidat. La conseillère nationale Lucrezia Meier-Schatz pourrait être la candidate providentielle.

Les six autres sont réélus

Les collègues d’Anton Grüninger ont été réélus facilement. Le meilleur score a été réalisé par la ministre de Justice et Police radicale (PRD) Karin Keller-Sutter, avec 78'636 voix. Devant le patron des Travaux publics Willi Haag, radical également.

Puis viennent le démocrate-chrétien Josef Keller, ministre cantonal de l’Economie, et la socialiste Kathrin Hilber, cheffe de l’Intérieur et des Affaires militaires.

Ont également été réélus le démocrate-chrétien Peter Schönenberger (Finances), et le radical Hans Ulrich Stöckling (Education), avec 56'727 voix.

Deuxième tour

Etant donné que la septième candidate en lice, la socialiste Heidi Hanselmann, n'a obtenu que 41’027 suffrages, le septième et dernier membre du gouvernement devra être départagé lors d’un deuxième tour de scrutin.

Parmi les non-élus, viennent ensuite l’UDC Ernst Jörin, 35'830 voix, devant Anton Grüninger, 35'666, avant-dernier devant l’UDC Markus Straub, 31'238 voix.

Ce désaveu du directeur de la Santé n’étonne pas les observateurs. Il fait suite à la privatisation partielle des hôpitaux saint-gallois. Avec seulement 30% des suffrages, Anton Grüninger ne s’y est pas trompé.

Estimant que sa politique de la Santé a perdu l’appui de la population, il renonce à se présenter au deuxième tour.

Pertes radicales au Législatif

Au Grand Conseil (parlement cantonal), par contre, l'UDC continue d’avancer. Après sa poussée historique de 2000, où elle était passée de 14 à 42 sièges, elle gagne à nouveau 6 sièges.

Elle reste toutefois la seconde formation parlementaire, puisque le PDC résiste. Il ne perd que deux mandats pour en disposer désormais de 60.

C'est le PRD qui fait cette fois les frais de l'avancée des démocrates du centre. Après avoir perdu 4 sièges en 2000, il doit en céder maintenant 8. Avec 32 députés, il se retrouve à la hauteur des socialistes, qui gagnent 4 mandats et sont désormais 31 sur les bancs du Grand Conseil.

De leur côté, les Verts reculent de 6 à 5 sièges.

swissinfo et les agences

En bref

- Sont élus au gouvernement st-gallois:

Karin Keller (PRD), Justice et Police: 78’636 voix.

Willi Haag (PDC), Travaux publics, 72'812.

Josef Keller (PDC), Economie, 70'644.

Kathrin Hilber (PS), Intérieur, 66’551

Peter Schönenberger (PDC), Finances, 64’073

Hans Ulrich Stöckling (PRD), Education, 56'727.

- La majorité absolue étant de 50’910 voix, n’ont pas été élus:

Heidi Hanselmann (PS), 41’027 voix.

Ernst Jörin (UDC), 35'830.

Anton Grüninger (PDC), directeur de la Santé, désavoué avec seulement 35'666 voix, ne se représente pas au 2e tour.

Markus Straub (UDC), dernier avec 31’238 voix.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×