Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pas de vacances exotiques pour le gouvernement

Les 7 sages... n'iront pas là!

(Keystone)

A voir leur agenda estival, les ministres helvétiques aiment la Suisse et la marche à pied.

Pour leurs vacances, les destinations exotiques ne sont pas à l'ordre du jour: les rares séjours à l'étranger sont motivés par des raisons officielles.

Cette semaine encore, à l'heure de la dernière séance du Conseil fédéral (gouvernement) avant la pause estivale, le président de la Confédération Moritz Leuenberger n'avait encore rien planifié en matière de vacances, selon son porte-parole André Simonazzi.

Par contre, le 10 juillet, il sera en visite officielle à Bruxelles et du 14 au 16 en Finlande pour une réunion de ministres de l'environnement. Et 31 juillet, il prononcera le discours du 1er Août à La Côte-aux-Fées, dans le canton de Neuchâtel. Le lendemain, son allocution présidentielle sera retransmise comme de coutume à la radio et à la télévision.

Pas de psychose anti-paparazzis

A partir de la mi-juillet, le ministre de la défense Samuel Schmid passera quelques jours chez lui, à Rüti bei Büren (canton de Berne). Il se rendra ensuite au sud des Alpes, a indiqué son porte-parole Dominique Bugnon, sans donner davantage de précisions.

Après l'affaire des photos volées de Moritz Leuenberger (en maillot de bain sur une plage), le département fédéral de la défense ne souhaite pas donner plus de précisions sur l'emploi du temps de son patron. On sait toutefois qu'il prononcera deux discours du 1er Août, l'un à Lenzburg (Argovie) et l'autre à Wileroltigen (Berne).

De son côté, Hans-Rudolf Merz se rendra «dans la partie italophone du pays», pour y faire de la marche, selon le porte-parole du Département fédéral des finances Jean-Michel Treyvaud. Il n'a pas prévu de mesures spéciales contre les paparazzis.

Pas de psychose dans ce domaine non plus chez Micheline Calmy-Rey. La déontologie des photographes professionnels et des médias est heureusement de bonne tenue en Suisse, ainsi que le souligne son porte-parole Jean-Philippe Jeannerat.

La ministre des affaires étrangères prononcera deux allocutions le 1er Août, en fin de matinée à la Fête nationale officielle à Zurich et en soirée à Onex (GE). Pour le reste, elle n'a pas encore définitivement fixé son programme estival et ne souhaite pas de communication particulière à ce sujet.

La Suisse, toujours la Suisse...

Comme chaque année, Pascal Couchepin sera en Valais, où il fera des randonnées et profitera de sa famille. Mais auparavant, jusqu'à la mi-juillet, il a encore à son programme des visites de travail en Suède, au Danemark et en Finlande, a indiqué Katja Zürcher, porte-parole du Département fédéral de l'intérieur.

A la fin juillet, il s'envolera pour New York afin d'inaugurer l'exposition 'Swiss Roots'. Il en profitera pour adresser un discours à la communauté suisse à l'occasion du 1er Août. Enfin, début août, il se rendra au Festival de Locarno en tant que ministre de la culture.

Christoph Blocher restera en Suisse cet été, dans sa maison de Herrliberg (Zurich) ou dans son château de Rhäzüns (Grisons). Il se rendra dans le canton de Vaud pour prononcer le discours du 1er Août à Mont-sur-Rolle, a précisé la porte-parole Wally Bur.

Pour Joseph Deiss, tout est clair. Dès le 1er août... il ne sera plus conseiller fédéral. Ce qui ne l'empêche pas de ne pas souhaiter communiquer la destination de ses vacances. D'ici là, il doit encore se rendre en Finlande (10-11 juillet) et en Malaisie (12-14 juillet) pour des voyages officiels, a indiqué son porte-parole Christophe Hans.

Quant à la nouvelle conseillère fédérale Doris Leuthard, très occupée en cette période transitoire, elle prendra tout au plus quelques jours de congé, vraisemblablement en Suisse, pour faire de la marche, indique son assistante personnelle Alice Liechti. Elle prononcera une allocution le 1er Août à Eischoll, dans le Haut-Valais.

swissinfo et les agences

Quand les photos font du bruit

Au printemps dernier, des clichés montrant Moritz Leuenberger et son épouse Gret sur une plage d'Oman avaient fait beaucoup de bruit.

Prises par un photographe amateur, elles avaient fait la une du 'Blick' et avaient également été publiées par 'Le Matin'.

Le porte-parole du président, André Simonazzi avait à l'époque signalé que Moritz Leuenberger, qui avait été averti de cette parution, n'avait pas donné son accord, «non pas en raison du contenu des photos mais parce qu'il voulait que les conseillers fédéraux puissent continuer de se mouvoir en toute liberté».

Fin de l'infobox


Liens

×