Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pascal Couchepin à Londres pour les dix ans de la BERD

Le ministre de l'économie Pascal Couchepin représente la Suisse à la BERD.

(swissinfo.ch)

Gouverneur suisse auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Pascal Couchepin est à Londres pour les dix ans de la banque. L'occasion de faire le point sur le rôle de la BERD et son avenir.

La banque a été créée en 1991, moins de deux ans après la chute du mur de Berlin. Elle a pour mission de financer des projets qui favorisent la transition vers une économie de marché dans les pays d'Europe centrale et orientale et dans les pays de la Communauté d'Etats Indépendants (CEI).

En dix ans d'existence - et avec la participation d'investisseurs stratégiques privés - la BERD a permis la mobilisation de près de 12 milliards de dollars d'investissements étrangers, soit environ 9% des investissements étrangers cumulés dans la région.

2000 a été une bonne année. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement a signé 95 nouveaux projets dans 25 pays. Et elle bénéficie aujourd'hui d'une image positive en Europe de l'Est.

Pourtant son influence et son rôle dégringolent dans les pays déjà avancés dans leur transition économique. Par exemple, la Pologne, l'Estonie, la République tchèque ou la Hongrie où les sources de financement se sont multipliées et proviennent désormais surtout du secteur privé.

Selon certains experts dans ces pays, la BERD n'a plus grand chose à y faire. Et elle doit maintenant porter tous ses efforts vers les pays les plus pauvres de la zone où le secteur privé n'investit pas et où les risques sont les plus élevés.

«La BERD a joué un grand rôle au début des années 90 dans tous les pays de la région, estime James Owen, chef économiste pour Paribas à Varsovie. Mais mon impression est que ce rôle est maintenant bien moindre. Son rôle est d'être pionnier, d'ouvrir la voie au secteur privé. Le temps est venu pour elle d'aller dans d'autres pays où son rôle est plus attendu.»

La Suisse est un membre fondateur de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Elle tient un siège permanent au Conseil d'Administration (qui comporte 23 sièges). Du 22 au 24 avril, elle sera représentée par le ministre suisse de l'économie, Pascal Couchepin.

swissinfo avec les agences


Liens

×