Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pascal Couchepin sonde les relations germano-suisses

Le ton a été cordial entre Pascal Couchepin et Angela Merkel.

(Keystone)

En visite à Berlin, le président de la Confédération Pascal Couchepin s'est dit convaincu que la Suisse et l'Allemagne trouveront rapidement sur les dossiers litigieux encore en suspens, notamment en matière de trafic aérien.

Les questions les plus importantes devraient être abordées lors d'une visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Berne, en avril.

Le litige autour de l'aéroport de Zurich a figuré au menu de la rencontre entre Pascal Couchepin et Angela Merkel lundi à Berlin. Le président de la Confédération a assuré que ce dossier, qui occupe la Suisse et l'Allemagne depuis plusieurs années, pouvait être réglé.

Il y a «un véritable dialogue». Les discussions entre les deux parties «ne stagnent pas», a assuré Pascal Couchepin lors d'une conférence de presse en soirée à l'ambassade de Suisse. «On se dirige lentement vers de bonnes nouvelles», a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Visite en Suisse à la fin avril

Annonçant une visite officielle à Berne à la fin avril, la chancelière allemande a déclaré qu'elle évoquerait ce dossier avec ses hôtes suisses. «Nous verrons à cette occasion si nous pouvons faire un pas ou si du travail est encore nécessaire», a relevé Angela Merkel.

Le litige germano-suisse concerne les nuisances sonores provoquées par les avions atterrissant à l'aéroport de Zurich. Le Parlement suisse a rejeté en 2003 un accord qui devait régler le régime des vols à Kloten de façon à ménager à la fois les riverains zurichois et les habitants du Land de Bade-Wurtemberg, au nord de l'aéroport.

Après le refus du Parlement, l'Allemagne a imposé à la Suisse une ordonnance unilatérale limitant sévèrement les survols du sud de son territoire.

Fiscalité

Devant les médias, Angela Merkel et Pascal Couchepin ont souligné l'«excellence» des relations entre la Suisse et l'Allemagne. Concernant la question de la fiscalité, le président de la Confédération a estimé qu'il n'y avait pas de problème important entre les deux pays.

Le chef de la diplomatie allemande Franz Walter Steinmeier s'est dit optimiste ce week-end face au différend fiscal qui oppose la Suisse et l'Union européenne (UE). «Un sujet délicat, mais qui peut être résolu», a-t-il affirmé dans la presse dominicale helvétique.

Retraite à 67 ans

Le président de la Confédération est arrivé lundi à Berlin pour une visite officielle de deux jours. Il a été reçu dans la journée par son homologue allemand Horst Köhler. Pascal Couchepin a indiqué qu'une visite du président allemand en Suisse était également possible cette année.

Pascal Couchepin a également rencontré le ministre de l'éducation et de la recherche Annette Schavan. Les deux responsables ont parlé de la stratégie allemande en matière de haute technologie, des moyens de mieux associer science et économie, ainsi que du manque de main-d'œuvre qualifiée. Pascal Couchepin a aussi discuté avec le ministre allemand du travail. La question de la retraite à 67 ans a été évoquée.

Assis près de Penelope Cruz

A Berlin, où se déroule actuellement la 58e Berlinale, Pascal Couchepin porte également ses habits de ministre de la culture. Il a ainsi participé dimanche à la première du film «Elegy» d'Isabel Coixet. Penelope Cruz et Ben Kingsley figurent à l'affiche du long métrage tiré d'une nouvelle de Philip Roth.

Pour l'anecdote, Pascal Couchepin a indiqué qu'il était assis «à quelques centimètres» de l'actrice fétiche de Pedro Almodovar. «Elle est encore plus belle en réalité qu'à l'écran», a relevé le président de la Confédération.

Mardi, Pascal Couchepin visitera le Marché européen du film en compagnie de sa directrice suisse, Beki Probst. Son programme comprend aussi un déjeuner avec des producteurs de cinéma suisse.

swissinfo avec les agences

Un partenaire important

L'Allemagne est le principal partenaire commercial de la Suisse.

L'Allemagne représentait 32% des importations et 20% des exportations en 2006. En chiffres, la Suisse a exporté cette année-là pour 36,396 milliards et importé pour 56,181 milliards.

En 2006, la Suisse figurait au 10ème rang des pays qui exportent des biens en Allemagne et au 9ème rang des pays vers lesquels l'Allemagne exporte.

Les principaux produits suisses exportés en Allemagne sont: les machines, les produits chimiques, les produits pharmaceutiques.

Les principaux produits allemands importés en Suisse sont: les machines, les métaux non précieux et leurs dérivés, les voitures et avions.

A noter encore que la Suisse figure au 6ème rang des investisseurs en Allemagne. Fin 2005, les investissements suisses ont atteint 31,6 milliards de francs.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×