Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

PASTOUCHELa marque «Sauber» va rester dans le paddock

Malgré son rachat en juin par le constructeur automobile allemand BMW, l'ex-écurie suisse de F1 ne disparaîtra pas totalement des paddocks lors de la saison 2006.

La firme bavaroise a en effet choisi d'inscrire sa nouvelle équipe sous le nom de «BMW Sauber F1» auprès de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Consommé en juin, le mariage entre le manufacturier allemand et l'ex-écurie suisse vit une lune de miel sans ombrages. Cela s'est encore confirmé un jour avant la clôture des inscriptions pour le futur championnat du monde, lorsque le nom de la nouvelle écurie «BMW Sauber F1» a été dévoilé.

Les dirigeants bavarois ont souhaité marquer par-là le fait que la part suisse – Hinwil continue d'ailleurs d'être le quartier général de la nouvelle écurie – conserve une place importante dans la nouvelle entité. Mais cela pourrait bien ne pas être l'unique raison.

Se protéger?

«Mon esprit mal tourné me donne à penser que BMW cherche un peu à se protéger avec cette double dénomination, fait remarquer Jean-Henri Francfort. Si les voitures rencontrent le succès ce sera grâce à BMW et si cela marche moins bien, ce pourrait être la faute à Sauber.»

Spécialiste en communication, ce dernier possède sa propre agence active dans la publicité commerciale et la communication institutionnelle à Lausanne.

Jean-Henri Francfort tient également à souligner le fait que l'ancienne écurie helvétique a une excellente réputation dans les paddocks et que 300 personnes continuent de travailler pour BMW à Hinwil près de Zurich.

«Il faut encore remarquer, poursuit-il malicieusement, que la signification allemande du mot «sauber» (propre) n'est pas du plus mauvais effet accolée au nom de BMW.»

Dernier élément, le manufacturier allemand permet aux fans suisses qui ont suivi Sauber durant de longues années de continuer de rêver en soutenant leurs favoris. Une logique commerciale aussi qui assure ainsi une bonne réputation de BMW un marché helvétique de la voiture petit mais avec un fort pouvoir d'achat.

Un choix facile

En tous les cas le choix du nom de la nouvelle écurie ne semble pas avoir été difficile à faire pour le directeur du secteur des sports motorisés de BMW Mario Theissen.

«Le nom reflète le fait que 300 collaborateurs de Sauber oeuvrent à nos côtés, explique-t-il sur le site Internet de Sauber. La monoplace 2006 est en outre développée par les ingénieurs de Sauber.»

Directeur technique de Sauber, le Bavarois Willy Rampf poursuivra d'ailleurs son travail à Hinwil dans l'Oberland zurichois. Il s'occupera notamment de la construction du châssis. Alors que le chef technique de BMW, Heinz Paschen, reste à Munich.

L'ancien boss de Sauber, le Zurichois Peter Sauber (62 ans), continuera de promener son fameux cigare dans les paddocks puisqu'il conserve 20% des actions de son ancienne écurie et qu'il officiera en tant que conseiller.

Toujours sur le site Internet de Sauber, ce dernier se réjouit du fait que son nom reste présent dans la Formule 1 et espère que les nombreux fans vont rester fidèles.

Nick Heidfeld et ...

A noter que la présentation officielle de la nouvelle monospace BMW Sauber F1 sera présentée à la mi-janvier à Valence en Espagne ainsi que les pilotes qui auront le privilège de s'installer à leur volant.

Pour l'heure, l'Allemand Nick Heidfeld (un ancien pilote Sauber) est assuré de disputer le championnat du monde sous ces nouvelles couleurs.

L'ex-champion du monde canadien Jacques Villeneuve ou le jeune Finlandais Heikki Kovalainen (2ème du championnat GP2, antichambre de la F1) se disputent la seconde place.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.