Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pauline Praplan, seule Romande du centre de formation

A 14 ans, Pauline Praplan n’a pas hésité à quitter son Valais natal pour rejoindre les rangs du centre de formation à Huttwil.

Seule francophone du groupe, la Sierroise compte bien exploiter le filon. Son rêve: faire du football sa profession.

Elles s’appellent Ramona, Sandra, Rahel, Jasmine, Veronica, Isabelle, Nicole, Evelyne, Francesca, Janine, Alexandra, Larissa et Pauline. Pendant 24 mois, ces 13 jeunes filles partageront leur quotidien à Huttwil.

Nombreuses se connaissaient déjà avant leur arrivée au centre de formation. Huit d’entre elles évoluent en effet dans des clubs se trouvant dans un rayon de 50 km autour de Zurich, dont six près de Lucerne.

«Sur les 11'700 licenciées en Suisse, plus de 4'000 proviennent de la seule agglomération zurichoise et de sa large périphérie», explique Béatrice von Siebenthal.

Les yeux vers les Etats-Unis

De Suisse romande, un seul nom est finalement venu se greffer sur la liste des sélectionnées: celui de Pauline Praplan (14 ans), en provenance du FC Sierre (juniors C1).

«Le système scolaire vaudois et genevois ne se prêtait guère à l’intégration de joueuses de ces régions au centre de Huttwil, regrette la responsable du football féminin à l’ASF. En ce qui concerne l’absence de Tessinoises, c’est la distance qui les a incitées à ne pas faire le grand saut.»

Seule francophone à bord, la Valaisanne n’en fait pas un drame. Le suisse allemand, elle le parle. Un avantage indéniable puisque les cours à l’école sont donnés exclusivement dans la langue de Goethe.

Mais surtout, Pauline n’est pas venue dans la campagne bernoise pour y passer des vacances. «Pratiquer quotidiennement du football est un rêve d’enfant, avoue-t-elle. «J’ai touché mon premier ballon à l’âge de 4 ans. J’espère pouvoir évoluer un jour aux Etats-Unis dans une équipe professionnelle.»

Une affaire de famille

Dans la famille Praplan, le sport, et plus particulièrement celui de compétition, tient une place importante. «Mon grand frère Philippe joue à Genève Servette en Ligue nationale A de hockey sur glace», dit-elle avec fierté.

Elle-même, lorsque le football le lui permet, pratique un sport de cannes. Pauline tutoie la balle sous les couleurs de l’Unihockey-Club Sierre-Challenge.

swissinfo, Raphael Donzel à Huttwil

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×