Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les automobilistes qui revenaient du sud lundi devaient attendre environ une heure et demie devant le Gothard par temps maussade (archives).

Keystone/URS FLUEELER

(sda-ats)

Le ciel ensoleillé de samedi semble avoir poussé de nombreux Suisses à gagner le sud pour le week-end prolongé de la Pentecôte. Lundi en milieu d'après-midi, par temps gris, la file d'automobilistes de retour de congé atteignait 7 km au sud du tunnel du Gothard.

Les embouteillages ont commencé à se former autour de 11h30. Deux heures plus tard, sous un ciel toujours plus épais, le bouchon à Airolo s'est lui aussi intensifié. Les automobilistes devaient prendre leur mal en patience pendant environ une heure et demie avant de passer l'entrée du tunnel, a indiqué Viasuisse.

Les files d'attente se sont ensuite progressivement réduites pour diaparaître vers 18h00. La centrale d'informations sur le trafic routier recommandait d'utiliser des itinéraires alternatifs, notamment l'A13 et le tunnel du San Bernardino (GR) pour les automobilistes visant Zurich et Bâle, ou des routes passant par des cols alpins.

Un bouchon s'est toutefois formé sur l'A13 en direction de Zurich. Le trafic était aussi surchargé sur d'autres tronçons dans les Grisons et un autre embouteillage s'est formé près de Mendrisio (TI), à cause d'un accident. Par ailleurs, les cols du Susten et Livigno ne sont pas encore ouverts au trafic.

Du soleil aux averses

Samedi aussi, premier jour du week-end prolongé, il valait mieux rester stoïque sur l'axe du Gothard. Dès 08h00, la colonne de voitures en route pour le sud atteignait 15 km au nord du tunnel, et à midi encore 11 km. Elle ne s'est résorbée qu'en fin d'après-midi. Le temps d'attente était de trois heures au plus fort des bouchons.

C'est sous un ciel ensoleillé que ces automobilistes ont gagné le Tessin et l'Italie. Selon MétéoSuisse, l'astre a brillé pendant plus de dix heures samedi des deux côtés des Alpes et le mercure s'est stabilisé autour des 27 degrés. Un front froid est alors venu interrompre l'été précoce et arroser le pays, surtout à l'ouest.

Les premiers orages grondaient déjà samedi matin sur le Jura, avant de gagner la région de Berne et l'Alpstein, dans le pays d'Appenzell. Après les coups de tonnerre, des pluies diluviennes se sont abattues sur la Suisse: en moyenne, entre 10 et 30 litres par mètre carré sont tombés dans la nuit de samedi à dimanche.

Les pompiers ont d'ailleurs été mobilisés dans plusieurs cantons. En Thurgovie, 80 signalements leur sont parvenus, la plupart concernant des caves inondées. En ville de Berne, les pompiers sont intervenus 15 fois et ont surveillé de près l'Aar.

Mauvais temps au sud

Le beau temps a fait son retour dès le dimanche matin. Le soleil ne s'est cependant montré, en général, que par intermittence, bousculé par des épisodes pluvieux. En Suisse romande et sur le Plateau, les températures évoluaient entre 16 et 21 degrés.

Pas sûr que ceux qui voulaient profiter du soleil pendant la Pentecôte en se rendant au Tessin aient eu l'idée de l'année. Pendant tout le week-end, le temps n'y a pas été plus clément qu'au nord des Alpes.

Les orages qui se sont déchaînés au sud du canton, accompagnés de bourrasques, y ont déversé jusqu'à 100 litres par mètre carré, selon MétéoSuisse. Il a fait toutefois au Tessin un peu plus chaud qu'ailleurs, avec des températures entre 19 et 26 degrés.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS