Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Perou: l'argent sale de Montesinos bloqué à Zurich

Vladimiro Montesinos, ancien bras droit du présidenr péruvien déchu Alberto Fujimori.

(Keystone)

Cinq nouveaux comptes bancaires totalisant 22 millions de dollars ont été bloqués en novembre par la justice zurichoise dans le cadre de l´enquête contre Vladimiro Montesinos. L'argent proviendrait d´un commerce d´armes entre la Russie et le Pérou.

Pour l'instant, aucune demande d'entraide judiciaire n'a été introduite par le Pérou, souligne-t-on à l'Office fédéral de la justice. Un nouveau pouvoir vient de prendre ses fonctions, après la démission de l'ex président péruvien Alberto Fujimori, en raison de ses liens avec le sulfureux Vladimiro Montesinos.

Actuellement en cavale, Montesinos était le bras droit de Fujimori et ancien chef des services de renseignement. Il est actuellement recherché pour blanchiment d'argent provenant du trafic de drogue, trafic d'influence, fraude fiscale, torture, assassinat.

Faute de pouvoir être traitée au niveau fédéral, l'affaire l'est par les autorités judiciaires zurichoises. Mardi, le Ministère public du district de Zurich a précisé que les nouveaux comptes bloqués ont été enregistrés au nom de proches de Montesinos.

Le rôle de ces personnes dans l'affaire présumée de corruption et de blanchiment d'argent sur laquelle la justice zurichoise enquête n'est pas encore clair.

Parmi les banques concernées figurent les filiales à Zurich de deux établissements israéliens où des comptes attribués à Vladimiro
Montesinos ont été bloqués en octobre, Leumi et Fibi. Les autres
banques concernées sont Adamas à Lugano et le Crédit Lyonnais.

La juge d'instruction chargée du cas, Cornelia Cova, estime que ces 22 millions de dollars et les 48 millions de dollars bloqués en octobre ont la même origine. Il s'agit très vraisemblablement d'argent provenant de commissions sur un commerce d'armes entre la Russie et le Pérou.

Les enquêteurs s'efforcent actuellement d'établir si les sommes bloquées proviennent de corruption. Par voie d'entraide judiciaire, ils ont demandé à la mi-novembre des éclaircissements aux autorités péruviennes et russes. Selon Mme Cova, l'enquête se poursuit auprès des banques. Jusqu'ici 17 comptes dans 7 établissements ont été examinés.

Les 48 millions de dollars bloqués en octobre et attribués à Vladimiro Montesinos concernent des comptes dans trois banques étrangères installées dans le canton de Zurich: Leumi, Fibi, ainsi que la CAI, anciennement Canadian Imperial Bank of Commerce.

L'enquête a aussi mis en évidence trois comptes attribués à Vladimiro Montesinos auprès de deux banques suisses, l'UBS à Lugano
et la Banque Leu à Zurich. Ces comptes ont été soldés cette année
et l'argent placé auprès des banques Leumi et Fibi, où il a été
bloqué.

Actuellement en cavale, Vladimiro Montesinos est recherché pour blanchiment d'argent provenant du trafic de drogue, trafic d'influence, fraude fiscale, torture, assassinat. Ce scandale avait provoqué la démission du président péruvien Alberto Fujimori, dont l'ancien chef des services de renseignement était aussi le bras droit.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×