Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Petite école, grand réseau

Deux élèves de l'école de Sulzbach devant leur écran.

(swissinfo.ch)

L’école de Sulzbach est depuis des années reliée à Internet. Actuellement, ni l’enseignant ni les élèves ne pourraient plus s’en passer.

Mais sans l’engagement personnel du professeur, l’école ne se serait jamais frottée au monde virtuel.

Gerd Oberdorfer est depuis 30 ans enseignant à l’école de Sulzbach bei Oberegg (Appenzell). Cette école comporte deux salles de classe occupées par des élèves de la 1ère à la 6e année primaire.

Gerd Oberdorfer, qui enseigne de la 4e à la 6e année, habite avec sa famille dans l’école de Sulzbach. Son salon sert aussi de salle des professeurs. Les deux salles de classe et l’appartement ne sont pas vraiment séparés. Gerd Oberdorder vit pour l’école et dans l’école.

Les cours sont aussi souvent que possible données «en situation», c’est-à-dire en forêt, dans les champs, mais aussi au musée, dans un atelier ou sur Internet.

Elève de 5e année, Tobias est assis devant l’ordinateur. Il recherche des informations sur les animaux indigènes. «Je cherche quelque chose sur le cerf, le mouton et la vache, explique-t-il. En classe, nous traitons actuellement de l’Indonésie. Je veux savoir quels sont les animaux qui vivent à la fois en Suisse et dans ce pays.»

Une utilisation ciblée

A Sulzbach, les enfants apprennent à se débrouiller avec un ordinateur dès la 1ère année. «Nous disposons de logiciels que chaque élève peut utiliser individuellement, déclare Gerd Oberdorfer. Nous utilisons aussi Internet pour être en contact avec d’autres écoles.»

C’est ainsi, par exemple, que Sulzbach est en relation avec l’école de Niederbieber (Allemagne). Cela permet notamment aux petits Suisses de jouer aux échecs à distance avec leurs camarades allemands.

«Nous envoyons un e-mail qui indique le coup que nous avons joué, explique Florian, l’élève responsable du courrier électronique. Notre adversaire joue à son tour et nous communique également la position par mail.»

Mais avec Gerd Oberdorfer, l’utilisation d’Internet est «limitée et judicieuse». «Je dirige l’utilisation de ce média, déclare le professeur. Il ne s’agit pas pour les élèves de juste surfer. La navigation doit être ciblée et permettre de trouver des informations sur un thème donné.»

Tout le monde surfe

Elève de 5e année, Simone estime que travailler avec Internet est passionnant. «On doit toujours feuilleter les livres, dit-elle. Avec Internet, il suffit simplement d’ouvrir une page et, si elle ne nous apporte rien d’intéressant, on l’efface.»

Les enfants savent bien qu’Internet peut être également très «nébuleux». On peut y trouver des virus et des «pages interdites». Leur confiance dans le réseau est pourtant intacte.

Le professeur Oberdorfer voit également de nombreux avantages dans l’utilisation de ce nouveau média. Les enfants peuvent y évoluer de manière autonome, sans que l’on ait constamment besoin de regarder par-dessus leur épaule.

De plus, tous les élèves, même ceux qui ne savent pas encore bien écrire, sont capables de livrer un texte impeccable et de le présenter sur leur propre homepage.

Quant aux aspects négatifs d’Internet, ils sont sous contrôle. «Les pages interdites sont attractives, car les enfants sont curieux, dit Gerd Oberdorfer. Mais nous disposons ici d’un réseau social. Personne ne reste seul devant l’ordinateur. Les enfants se contrôlent les uns les autres.»

Engagement personnel

Il y a plusieurs années déjà que cette petite école appenzelloise est reliée à Internet. Depuis février 2003, elle dispose même d’une connexion 24 heures sur 24 grâce au soutien apporté par Swisscom dans le cadre du projet fédéral «l’école sur le net».

L’école obtient ainsi des ordinateurs et des logiciels grâce à des sponsors privés. «L’enthousiasme et l’initiative personnelle du professeur sont cependant déterminants, relève Gerd Oberdorfer. En effet, ce sont normalement les écoles du niveau moyen et supérieur qui sont connectées en premier. C’est typiquement suisse, on va du haut vers le bas.»

swissinfo, Gaby Ochsenbein, Sulzbach
(traduction: Olivier Pauchard)

Faits

L’école de Sulzbach bei Oberegg est située dans le demi-canton d’Appenzell Rhodes-Extérieures.
Elle est fréquentée par 28 élèves.
Les enfants ont douze ordinateurs à disposition.
Depuis février 2003, la connexion à Internet est continue.

Fin de l'infobox

En bref

- A Sulzbach, l’ordinateur est largement utilisé dans l’enseignement primaire.

- Internet est utilisé comme moyen de communication ainsi que comme source de renseignements pour des domaines bien précis.

- Les élèves se servent également de logiciels, notamment pour l’apprentissage de la langue et du calcul.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.