Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pietro Sarto, démiurge de l'espace

Pietro Sarto, «Champmartin», 1993-1997 (Fondation pour l’art et la culture, Lausanne).

Le peintre et graveur de Saint-Prex a reçu à Lausanne le Prix de la Fondation pour l´art et la culture. Prétexte d´une exposition à la Fondation de l´Hermitage, qui vaut comme une rétrospective de son travail.

Le peintre et graveur Pietro Sarto recevait jeudi à Lausanne le Prix de la Fondation pour l'art et la culture, doté de 10 000 francs. Après le Grand Prix de la Fondation vaudoise pour la création artistique, en 1989, c'est la seconde récompense accordée par le canton à celui qui ne cesse d'en dépeindre la côte lémanique, muée en spectacle proprement cosmique.

La Fondation de l'Hermitage présente à cette occasion une cinquantaine d'œuvres, essentiellement des huiles, prêtées par des privés de la région lausannoise; cet ensemble de grande qualité constitue une rétrospective qui couvre la carrière du peintre.

Né en 1930 à Chiasso, établi à Saint-Prex, où il a fondé et dirige aujourd'hui l'Atelier de taille-douce, Pietro Sarto a su exprimer par les moyens de la peinture et de la gravure une vision centrifuge de la nature.

Des lambeaux de panorama - vues de Saint-Prex, de Chexbres ou de Chillon -, ainsi que des natures mortes aux fleurs et aux fruits, sont dupliqués ou triplés autour d'un vide central, vertigineux. Mise au point dès la fin des années cinquante (le premier tableau de ce type, dans l'exposition, date de 1959 et est intitulé «Chrysanthèmes»), cette organisation bien particulière de l'espace, sans cesse reprise, conserve une fraîcheur étonnante.

Cela est dû aux effets changeants obtenus grâce à la patine de l'huile, à l'usage du couteau et à un sens des teintes savoureuses et lumineuses. On connaît avant tout les paysages de Sarto, aussi les natures mortes (singulières natures mortes aux carcasses animales de 1957, magnifiques corbeilles de fruits et vases piqués de fleurs) représentent-elles une agréable demi surprise pour le visiteur de la fondation.

Laurence Chauvy

Fondation de l'Hermitage (route du Signal 2, Lausanne, tél. 021/ 320 50 01). Jusqu'au 26 novembre. Une exposition d'aquarelles, de sanguines et d'huiles du même artiste est visible jusqu'au 3 décembre à la galerie du Château d'Avenches (tél. 026/ 675 33 03).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×