Des perspectives suisses en 10 langues

Votations du 9 juin: quelles solutions pour freiner la hausse des coûts de la santé?

Modéré par: Katy Romy

Les primes d’assurance maladie pèsent de plus en plus sur le budget des ménages suisses. Rien que cette année, elles ont augmenté de 8,7% en moyenne. Résultat: une grande partie de la population ne parvient pas ou difficilement à payer les primes de l’assurance maladie obligatoire.

Le 9 juin, les Suisses ont voté sur deux initiatives visant à plafonner les coûts de la santé. Alors que le Parti socialiste proposait de limiter les primes d’assurance maladie à 10% du revenu, Le Centre voulait introduire un mécanisme dans la Constitution pour contraindre la Confédération à freiner la hausse des coûts de la santé.

Ces deux initiatives vous convainquent-elles? Quelles mesures seraient selon vous les plus efficaces pour mettre un terme à la spirale de la hausse des primes maladie? Faut-il augmenter les aides aux ménages ou au contraire réduire les prestations de l’assurance maladie? Votre avis nous intéresse!

Les plus lus
Cinquième Suisse

Joignez-vous à la discussion

Les commentaires doivent respecter nos conditions. Si vous avez des questions ou que vous souhaitez suggérer d'autres idées de débats, n'hésitez pas à nous contacter!
Rafiq Tschannen
Rafiq Tschannen
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Je sais que cela peut être difficile, mais s'il vous plaît, "éteignez les machines". J'ai observé récemment dans notre cercle d'amis comment les médecins ont "prolongé la vie" d'une personne après un grave accident vasculaire cérébral, et ce à un coût énorme. Trois mois passés à l'hôpital sans avoir conscience d'être maintenu artificiellement en vie. De même, dans les cas moins graves, il y a beaucoup de traitements inutiles juste pour le plaisir de traiter. S'il vous plaît, éteignez la machine et épargnez-nous de longues souffrances (et des coûts).

I know this may be difficult, but please 'just switch off the machines'. I have observed recently among our circle of friends how the doctors 'prolonged life' at a huge cost for someone after a severe stroke. Three months in hospital unconscious being artificially kept alive. Also with less severe cases a lot of unnecessary treatment just for treatment's sake. Please just switch off the machine and save us from extended sufferings (and costs).

rossat.jf
rossat.jf

Le problèmes des assurances maladie/accident sont inhérents à leur structure.
Ce ne devraient pas être des SA ou autres, avec l'obligation de tirer des profits et payer très cher des membres de direction et toute la bureaucratie attenante.
A voir les immeubles locaux et el des assurances.
Ensuite l'Etat (canton ou plutôt fédéral) devrait accepter de prendre en charge la santé de ses citoyens tout en prélevant une prime proportionnelle avec mesure aux salaires ou revenus et tout comme l'AVS gérer le secteur.

Mutsumi Saitoh
Mutsumi Saitoh
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du JA.

La façon dont le public perçoit la futilité médicale est l'un des éléments les plus importants.

医学的無益 medical futility を国民がどう認識するかも大切なことの一つだと思います。

dario_gia
dario_gia
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du IT.

Le sujet est trop complexe pour être traité dans un forum, car les relations qui jouent un rôle important entre les patients, les médecins, les compagnies d'assurance et l'État sont complexes et non transparentes. En dehors du patient, personne n'a intérêt à ce que la transparence soit instaurée. Personne n'est prêt à renoncer à quoi que ce soit. Il est pratiquement impossible de supprimer les prestations inutiles (trop de personnes devraient changer d'emploi). Le passage à une caisse unique entraînerait un grand nombre de chômeurs (environ 10 % des coûts administratifs sont essentiellement des licenciements, des salaires, des emplois). La caisse unique ne serait gérable qu'avec un appareil énorme, incontrôlable et inefficace comme les assurances privées actuelles. Diminuer les assurances privées conduirait à dé-lobbying et mécontenterait beaucoup de politiciens qui ont la main dans le gâteau. Il serait très difficile de toucher à la caste médicale (le chien ne mord pas le chien). Les soins de santé sont une affaire commerciale. Toucher à l'industrie pharmaceutique, c'est du business. Trop de politiciens ont la main dans le sac (lobbying). La question est politique, pas socioscientifique !

Il tema è troppo complesso da trattare in un forum, perché le interrelazioni che giocano un ruolo importante tra pazienti, medici, assicurazioni, stato sono intricate e non trasparenti. Nessuno, a parte il paziente ha interesse a creare trasparenza. Nessuno è disposto a rinunciare a qualcosa. Togliere le prestazioni inutili è quasi impossibile (troppe persone dovrebbero cambiare lavoro). Passare a una cassa unica produrrebbe moltissimi disoccupati (circa il 10% dei costi amministrativi sono fondamentalmente ridondanze, salari, posti di lavoro). La cassa unica sarebbe gestibile solo con un apparato enorme, incontrollabile, inefficiente come le attuali assicurazioni private. Diminuire le assicurazioni private porterebbe a de-lobbizzare e a scontentare moltissimi politici che hanno le mani in pasta. Toccare la casta dei medici (cane non morde cane) sarebbe difficilissimo. Sanità è business. Toccare l'industria farmaceutica è un'impresa. Troppi politici con le mani in pasta (lobbyng). Il tema è politico, non soci-scientifico!

bmohlenbrock@gmail.com
bmohlenbrock@gmail.com
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Des soins de santé fondés sur la valeur
Un système de prestation basé sur le marché peut réorienter un modèle de soins de santé inefficace et améliorer la satisfaction des patients en facilitant la capacité des prestataires à fournir de la valeur, qui est l'intersection de la qualité et des coûts. Les préférences des médecins en matière de commande sont à l'origine de la quasi-totalité des services et des ressources médicales déployés. Une solution pratique doit être cliniquement fiable et spécifique aux médecins lorsqu'il s'agit de documenter leurs modèles de commande efficaces et efficients.
Heureusement, cette solution n'est pas une simple théorie. Elle a été mise en œuvre avec succès et s'est avérée efficace. Comme l'a rapporté le Wall Street Journal, des médecins ont ajusté leurs pratiques en adoptant des processus cliniques statistiquement fiables, ce qui a permis à 14 hôpitaux d'une même ville de réaliser des économies substantielles de 200 millions de dollars en deux ans. Il ne s'agit pas là de simples chiffres, mais d'un témoignage du potentiel de cette solution. Des résultats similaires peuvent être obtenus au profit de chaque hôpital et de chaque communauté en Suisse. Si ces résultats documentés vous intéressent dans votre situation actuelle, je serais heureux de discuter avec vous d'une initiative à votre convenance.
W.C. (Bill) Mohlenbrock MD, FACS
(858) 354-0415 (m)
bmohlenbrock@alliancecaretech.com

Value-Based Healthcare
A market-based delivery system can refocus an inefficient healthcare model and improve patient satisfaction by facilitating providers’ ability to deliver value, which is the intersection of quality and costs. Physicians’ ordering preferences initiate virtually every medical service and resource deployed. A practical solution must be clinically reliable and physician-specific when documenting their effective and efficient ordering patterns.
Fortunately, this solution is not just a theory. It has been successfully implemented and proven effective. As the Wall Street Journal reported, physicians adjusted their practice patterns by adopting statistically reliable clinical processes, leading to substantial cost savings of $200,000,000 in 14 hospitals within a single city over two years. These are not just numbers, but a testament to the potential of this solution. Similar outcomes can be achieved to benefit every hospital and community in Switzerland. If these documented results interest you in your present situation, I would be eager to discuss an initiative with you at your convenience.
W.C. (Bill) Mohlenbrock MD, FACS
(858) 354-0415 (m)
bmohlenbrock@alliancecaretech.com

hrh6@cornell.edu
hrh6@cornell.edu
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Il est impossible d'atteindre tous les objectifs de la politique de santé, à savoir
1. pas de médecine à deux vitesses
2. une protection optimale de la santé pour tous en tenant compte des progrès de la médecine
3. pas d'augmentation surdimensionnée des coûts de la santé
de concilier les deux. Le consommateur (citoyen) est prêt, ce qui est rationnel puisqu'il n'a qu'une vie limitée dans le temps, à dépenser une part importante de son revenu pour la prévention et les soins de santé. C'est pourquoi il s'accommode de l'augmentation des coûts de la santé, qui est plus que proportionnelle à l'inflation.

Même si des gains d'efficacité de 30 % sont encore possibles, les coûts continueront à croître de manière disproportionnée en raison des progrès de la médecine et du manque d'élasticité de la demande, et atteindront peut-être un jour un niveau qui ne sera plus accepté. Mais alors, on assistera à des rationnements et donc à une médecine à deux vitesses.

Es ist unmöglich, alle Ziele der Gesunheitspolitik, nämlich
1. Keine 2-Klassenmedizin
2. Optimalen Gesundheitsschutz für alle unter Einbezug des medizinischen Fortsschrittes
3. Kein überdimensionierter Anstieg der Gesundheitskosten
unter einen Hut zu bringen. Der Konsument (Bürger) ist, was rational ist, weil er ja nur ein zeitlich beschränktes Leben hat, bereit, einen hohen Antel seines Einkommens für die Gesundheitsvorsorge und -pflege auszugeben. Deshalb nimmt er die überproportional zur Teuerung wachsenden Gesundheitskosten in Kauf.

Selbst wenn noch Effizienzgewinne von vielleicht 30 % möglich sind, werden die Kosten wegen der medizinischen Fortschritte und der fehlenden Elastizität der Nachfrage weiter überproportional wachsen und vielleicht irgendeinmal ein Niveau erreichen, das nicht mehr akzeptiert wird. Dann aber wird es zu Rationierungen und damit zu einer 2-Klassenmedizin kommen.

kkckkc
kkckkc
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

J'ai donc voté, mais je n'étais pas satisfait de la substance du vote. Comment les soins de santé peuvent-ils être un droit fondamental, alors qu'ils sont gérés par des entités à but lucratif ?

Ce que nous devrions vraiment faire, c'est (1) encourager les gens à adopter des modes de vie plus sains. Les coûts de traitement devraient être répartis en plusieurs catégories, par exemple les maladies dues à des habitudes malsaines et les autres. L'un des objectifs serait de réduire progressivement les coûts dans la première catégorie et d'utiliser cet argent pour encourager des modes de vie plus sains.

(2) Parallèlement, faire en sorte que la chaîne alimentaire produise et propose des choix plus sains (les supermarchés, la promotion du bio, la réduction de la viande dans les régimes alimentaires, etc. devraient être davantage mis en avant).

(3) Nous devrions examiner la manière dont les soins de santé sont dispensés, mais avec un regard neuf. Lors de mes récentes visites dans les hôpitaux, j'ai été stupéfaite de constater à quel point les articles à usage unique sont utilisés. Pour un hôpital de 2000 lits, cela représente 10 000 articles par jour et, pour la plupart, ce n'est pas nécessaire. Le bon sens a été remplacé par des listes de tâches, des listes de contrôle. Même les rideaux qui séparent les lits sont faits de draps jetables. Tout cela se traduit par des dépenses élevées.

So I voted, but I was unhappy with the substance of the vote. How can healthcare be a fundamental right, when it is managed by profit driven entities?

What we should really be doing is (1) encouraging people to lead healthier lifestyles. Treatment costs should be separated into buckets e.g. disease due to unhealthy habits and other. One target would be to reduce costs gradually in the 1st bucket and use it to encourage healthier lifestyles.

(2) In parallel, make the food chain produce and deliver healthier choices (supermarkets, the push for organic, less meat in diets etc should have a greater emphasis)

(3) we should look at how healthcare is delivered but with a fresh set of eyes. On recent trips to hospitals, I was astounded at how much one time use items are used. Just washing bed linen daily involves 2 sheets and 3 pillow cases, for a 2000 bed hospital that's 10,000 items daily and for the most part it is not necessary. Common sense has been replaced by to-do lists, check lists. Even the curtains that separated beds are made of disposable sheets. This all adds up to a high cash out.

Emma
Emma
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.
@kkckkc

Vous avez raison sauf sur un point : moins de viande pour vous peut être bon pour la santé, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde. De même, devrait-on exclure du ski les personnes ayant subi une opération pour une jambe cassée ? Je veux dire que c'est une blessure auto-infligée. Il faut donc être prudent lorsqu'on généralise le concept de régime ou d'habitudes "saines". Pour certaines personnes, il est plus sain de fumer que de consommer de la méthamphétamine. L'habitude de fumer a une cause et ce n'est pas juste pour s'amuser. La consommation de drogues et de sucre qui provoque le diabète est due à l'anxiété et au stress, qui ne peuvent être réduits qu'en changeant complètement notre culture du travail, notre structure et notre économie. Dans un monde idéal, ce que vous dites a du sens, mais ce n'est pas aussi simple que de refuser les soins de santé à ceux qui n'en ont tout simplement pas besoin.

You are right except one thing, less meat for you may be healthy but this does not apply for everyone. Also should you exclude broken leg surgeries from skiiing? I mean thats self inflicted. So be careful with generalising about the concept of “healthy” diet or habits. For some people it is healthier to smoke rather than to consume meth. Smoking habit has a cause and it is not just for fun. Drugs and sugar binging which causes diabetes is caused by anxiety, stress which can only be reduced by changing entirely our work culture, structure and economy. So in ideal world, what you say it make sense, but it is not as simple as denying health care to those who broke simply need it.

BMF
BMF
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Le système suisse reste une meilleure alternative que le système américain. Aux États-Unis, les soins de santé sont considérés comme un privilège et non comme un droit. Je réside actuellement en Australie, où des options de soins de santé comme Medicare sont facilement disponibles et permettent aux patients de choisir leurs propres médecins. Oui, vous avez besoin d'une couverture privée comme en Suisse et aux États-Unis. En fin de compte, c'est le business de la médecine.

The Swiss system is still a better alternative than what the US struggles with. Health care is considered a privilege in the US, and not a right. I reside in Australia at the moment, and healthcare options like Medicare is readily available and allows patients to pick their own physicians. Yes, you do need private coverage like Switzerland and the US. At the end of the day it's the business of medicine.

Augusto UCV History
Augusto UCV History
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du ES.

Vous êtes historiquement l'un des meilleurs pays avec des politiques qui fonctionnent, votre excellente géographie vous aide, vous ressemblez à une puissance mondiale, ou vous êtes, célèbre pour la politique des banques et la gestion des fonds, je vous appelle : vous allez vous impliquer dans la SANTE, qui est essentielle pour l'être humain, pour le citoyen avec des droits, à mon avis vous devriez augmenter plus de taxes dans d'autres branches, comme dans le secteur des affaires (secteurs commerciaux, banquiers, etc. ou le tourisme). C'est une question de peuple pour permettre de nouvelles lois et de nouvelles politiques, pourquoi les révolutions ont-elles existé, pourquoi les milliers de batailles que les Saxons et les Européens ont vécues, si en tant que continent, ils sont déjà un continent du premier monde. S'il vous plaît, revenez à la raison et donnez la priorité à la santé, non pas en augmentant les primes, mais en cherchant une solution aux crises (qui surviennent toujours à n'importe quel stade ou décennie) par un autre moyen, soit en déplaçant ou en supprimant les institutions bureaucratiques qui ne servent parfois qu'à décorer, parce que leur fonction est devenue monotone. Appeler les citoyens à se rassembler et à établir un plan qui aidera tout le monde en tant que pays. Venezuela Université centrale de Caracas.

Ustedes historicamente son unos de los mejores paises con politicas que funcionan, la geografia tan excelente de ustedes los ayuda, parecen una potencia mundial, o lo son, famosos por la politica de bancos y manejo de fondos, les hago un llamado: van a involucrarse con la SALUD, que es lo primordial para el humano, para el ciudadano con derechos, al mi parecer deberias incremetar mas impuestos en otras ramas, como en el sector empresarial (rubros comerciales banqueros etc o turisticos). Es cuestion del pueblo permitir nuevas leyes y nuevas politicas, para que han existido las revoluciones, para que la miles de batallas que vivieron los sajones, los europeos si ya como continente son un continente de primer mundo. Porfavor, recapaciten y denle prioridad a la salud no incrementando las primas, sino buscar la solucion a las crisis (que siempre se presentan en culquier etapa o decada ) por otra via, sea moviendo o removiendo instituciones burocraticas que a veces son solo de aornos, porque su funcion ya se hizo monotona. Llamen al ciudadano a reunirse y establecer un plan que ayude a todos como pais. Venezuela Caracas Universidad Central.

Germaine
Germaine
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Il y aurait pourtant une alternative face aux coûts faramineux de la santé !!!
La suppression des 4500 positions tarifaires TARMED, dont les médecins abusent sans vergogne.

Doch es gäbe eine Alternative bei den horrenden Gesundheitskosten!!!
Die Abschaffung der 4500 TARMED Tarifpositionen, die von den Ärzten schamlos missbraucht werden

Schweiz
Schweiz
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Pourquoi n'a-t-on jamais parlé jusqu'à présent du fait que le citoyen pourrait contribuer le plus avec une quote-part de 2500. Est-ce la faute des médecins lobbyistes ou ????
LGTrudi

Warum wurde bis heute nie darüber geredet, dass der Bürger mit einem Selbstbehalt von 2500 am meisten beitragen könnte. Sind die Lobby Arzte daran schuld oder????
LGTrudi

MaximusNumerous
MaximusNumerous
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Peut-être devriez-vous vous intéresser à ce que font d'autres pays pour leurs systèmes de santé. Les Suisses sont sportifs et très actifs. C'est la chose la plus importante que les Suisses - ou n'importe qui d'autre - peuvent faire pour rester en bonne santé, alors concentrez-vous davantage sur la forme physique.
Les Suisses peuvent-ils mettre en place des procédures standard pour des affections spécifiques que l'individu ou l'accompagnateur peut traiter ? Supposons qu'une personne agisse de manière responsable, adopte un mode de vie sain, maintienne un bon poids, ne fume pas, dorme bien, fasse de l'exercice, etc. Dans ce cas, elle bénéficie d'une réduction sur la prime d'assurance en plus d'être en bonne santé.
Les soins de santé devraient être organisés comme un programme de contrôle de la qualité dans une grande entreprise manufacturière. Les mesures d'incitation à un mode de vie sain sont primordiales. Il est nécessaire de mettre en place un système qui soutienne cette démarche.
Les Suisses sont plus intelligents que moi. Je suis sûr qu'ils feront ce qu'il faut, comme ils le font toujours. Il est dommage que les États-Unis ne soient pas dirigés par les Suisses. Nous souffrons de tant d'inefficacités pour soutenir le transfert de richesses vers la classe supérieure. Quand la tête ne va pas, c'est tout le corps qui souffre", et l'Amérique souffre.

Perhaps you should consider what other countries do for their healthcare systems. The Swiss are athletic and very active. This is the biggest thing the Swiss—or anyone—could do to keep healthy, so focus more on fitness.
Can the Swiss set up standard procedures for specific ailments that the individual or companion can treat? Suppose a person acts responsibly, follows a healthy lifestyle, maintains a good weight, does not smoke, gets good sleep, exercises, etc. In that case, they get a discount on the insurance premium on top of being healthy.
Healthcare should be set up like a Quality Control program at a major manufacturing company. Incentives for living a healthy lifestyle are the first order. A system that supports this focus is necessary.
The Swiss are more intelligent than I am. I'm sure they will do the right thing—they always do. It's too bad the US is not run by the Swiss. We suffer so many inefficiencies to support wealth transfer to the upper class. It is a case of "When the head is no good, the whole body suffers," and America is suffering.

Reszum
Reszum
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Je ne comprends pas pourquoi les primes de base sont si différentes. Celle-ci devrait être la même dans toute la Suisse. = Et les réductions de primes également, sinon on est pénalisé si on habite dans le "mauvais" canton !
En outre, je suis favorable à une caisse unique depuis x années déjà. Cela permet d'économiser beaucoup de frais administratifs.

Es ist für mich unverständlich, warum die Grundprämien so unterschiedlich sind. Diese sollte schweizweit gleich sein. = Und die Prämienverbilligungen ebenfalls, sonst wird man bestraft, wenn man im "falschen" Kanton wohnt!
Ausserdem bin ich schon seit x Jahren für eine Einheitskasse. Das spart eine Menge Verwaltungskosten.

Sarujan
Sarujan
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Pour faire face à l'augmentation des coûts des soins de santé en Suisse, il est essentiel d'adopter une approche à multiples facettes, en se concentrant sur la réforme des paiements par le biais de soins basés sur la valeur et de paiements groupés, sur la transparence des prix par le biais de prix standardisés et de bases de données publiques, et sur l'augmentation de l'efficacité administrative par la rationalisation des processus et l'amélioration de l'intégration de l'informatique de santé. L'accent mis sur les soins préventifs et les programmes de bien-être, tels que la gestion des maladies chroniques et les initiatives de santé communautaire, peut réduire les coûts à long terme. En outre, les réformes pharmaceutiques, y compris la négociation des prix des médicaments et la promotion des médicaments génériques, sont cruciales. Des innovations dans la prestation des soins de santé, telles que le développement de la télémédecine et le déplacement des services vers les structures ambulatoires, ainsi que des changements réglementaires et politiques importants, tels que l'application de la législation antitrust, sont également nécessaires pour freiner l'escalade des dépenses de santé dans le contexte suisse.

To address rising healthcare costs in Switzerland, a multi-faceted approach is essential, focusing on payment reform through value-based care and bundled payments, price transparency with standardized pricing and public databases, and increasing administrative efficiency by streamlining processes and enhancing health IT integration. Emphasizing preventive care and wellness programs, such as chronic disease management and community health initiatives, can reduce long-term costs. Additionally, pharmaceutical reforms, including negotiating drug prices and promoting generic drugs, are crucial. Innovations in healthcare delivery, like expanding telemedicine and shifting services to outpatient settings, along with strong regulatory and policy changes, such as antitrust enforcement, are also necessary to curb escalating healthcare expenses in the Swiss context.

HAT
HAT
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Oui.
Oui.
Oui.
Oui.

Yes.
Yes.
Yes.
Yes.

Rafiq Tschannen
Rafiq Tschannen
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Les bulletins de vote me sont parvenus aujourd'hui, le 7 juin. Si nous pouvions voter par voie électronique, il serait encore temps de voter, ce qui n'est pas le cas pour le vote par correspondance...

Well, the voting papers reached me today the 7th of June. If we could vote electronically it would still be time to vote, not so by mail...

VeraGottlieb
VeraGottlieb
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Nationaliser l'ensemble de l'industrie ! Oui, je sais... les capitalistes vont crier au meurtre. Mais alors... regardez tous les gratte-ciel que les entreprises pharmaceutiques se sont construits... AVEC NOTRE ARGENT.

Nationalize the entire industry! Yes, I know...the capitalists will scream murder. But then...look at all the skyscrapers pharma outlets have built themselves...WITH OUR MONEY.

mejrc
mejrc
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Mon assurance maladie se présente comme suit :
chf 1100 par mois pour 2 personnes, chf 300 chaque janvier comme clause de pénalité, En d'autres termes, je paie les premiers chf 300 .MINIMUM 10% &amp ; certains à 20% &amp ; 30% coût de tous les médicaments à payer par moi &amp ; il continue d'augmenter. Tous les médicaments ne sont pas couverts, la plupart sont horriblement chers &amp ; peuvent être réduits de façon spectaculaire grâce à l'intervention du gouvernement, s'il avait le courage de faire quelque chose à ce sujet, &amp ; arrêter de se remplir les poches. Agissez dès aujourd'hui, s'il vous plaît --- Monsieur le gouvernement.

My health insurance is like this:
chf 1100 per month for 2 people, chf 300 every January as a penalty clause, In other words I pay the first chf 300 .MINIMUM 10% & some at 20% & 30% cost of all medicines to be paid by me & it keeps increasing. Not " all " medicines covered, most are horrendously expensive & can be dramatically reduced using government intervention, if they had the guts to do something about it, & stop lining their own pockets. Action this day please --- Mr. Government.

mejrc
mejrc
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du EN.

Vous devez accepter le fait que l'assurance médicale est une activité commerciale comme toute autre activité. Au cours de ma vie, j'ai travaillé avec les grandes entreprises &amp ; en tant qu'entreprise privée. J'ai eu de nombreuses discussions avec des directeurs principaux &amp ; presque tous ont cette idée dégoûtante que pour résoudre les problèmes, le profit ou d'autres paramètres est si simple, ---- augmenter le prix, mettre le prix à la hausse, résoudra le problème. Croyez-moi, c'est tout le contraire qui se produit.
Nous avons atteint le point de saturation avec toutes les formes d'assurance médicale. Les gens ne peuvent pas se le permettre ou seront bientôt dans la merde. Je paie plus de 1000 francs suisses par mois pour deux personnes dans une chambre d'hôpital de base. Au fil des ans, une augmentation de 6 ou 10 % de l'AP n'est pas inhabituelle, mais comme nous bénéficions d'une pension, je peux vous assurer que notre pension n'augmente pas à ce rythme, loin de là. Mais nous devons payer parce que la loi nous oblige à avoir une assurance médicale, ce que j'accepte. Le problème fondamental est de savoir d'où vient l'argent pour financer l'assurance maladie. Je pense que le plafonnement de certains domaines est une solution, mais ce n'est pas la seule. L'industrie pharmaceutique devrait être obligée de verser une partie de ses "vastes bénéfices" pour aider à maintenir les services médicaux endommagés de la Suisse. Les bonus monumentaux de plusieurs millions de francs versés à certains directeurs ne sont en aucun cas acceptables et devraient être plafonnés. Comment ces gens font-ils pour dormir la nuit, pour payer leurs factures, quelle vie difficile et lamentable ils mènent. Certaines de ces sociétés pharmaceutiques disent qu'elles ont besoin de ces énormes bénéfices pour investir dans la recherche médicale, ce qui est vrai dans une certaine mesure, ----, mais une bonne partie de l'argent injecté dans le système médical suisse serait plus qu'appréciée par une population qui a de plus en plus de mal à payer la facture, &amp ; soit dit en passant, -- toutes les personnes ou une majorité d'entre elles, en particulier les personnes âgées &amp ; les infirmes. Là où je vis, dans le sud de la Suisse, une chambre dans une maison de retraite vous coûtera entre 7000 et 10000 francs suisses par mois, ce qui n'est pas un coût, mais un vol en plein jour. Certaines personnes âgées sont encouragées à vendre leur maison pour payer leurs dernières années sur cette terre.
Je n'en dirai pas plus. -- Oncle John.

You must accept that medical insurance is a business like any other business. During my life I have worked with the big companies & as a private business. I have had many discussions with senior directors & nearly all have this disgusting idea that to solve problems, profit or other parameters is so simple, ---- increase the price, put the price up, will solve the problem. Would you believe this achieves completely the opposite.
We are now at saturation point with all forms of medical insurance. People can`t afford it or soon will be in the dirt. I pay over chf. 1000 per month for 2 people in a basic hospital room. Over the years a 6% or 10% increase PA is not unusual, but as we are on pension I can assure you our pension does not increase at anywhere near this rate. But we have to pay because its law, we must have medical insurance, that I accept. The basic problem is where is the money coming from to support health insurance. I think capping certain areas is a way forward but it`s not the only way. The pharma industry should be compelled to contribute some of their " vast profits " to help retain Switzerland`s buckling & damaged medical services. Monumental, multi million Franc bonuses paid to certain directors is not acceptable in any circumstances & should be topped. How do these people sleep at night, how do they pay their bills, what a hard & dismal life they have. Some of these pharma companies say they need these vast profits to invest in medical research, to a certain extent true, ---- but a sizable chunk of money plowed into the Swiss medical system would be more than appreciated by a population having a progressive problem of paying the bill, & by the way, -- all or a majority of people particularly the aged & infirm. Where I live in southern Switzerland a room in an old peoples home will set you back around " chf 7000 to 10000 per month " That`s not a cost, that`s daylight robbery. Some old people are encouraged to sell their home to pay for their last few years on this earth, --- pretty disgusting really.
I rest my case. -- Uncle John.

Pani
Pani
Le commentaire suivant a été traduit automatiquement du DE.

Une caisse unique réduirait certainement les coûts, car les nombreux lobbyistes des différentes caisses maladie ne pourraient plus prendre de décisions pour leurs propres intérêts et les frais de publicité élevés disparaîtraient également. Une caisse unique regarderait également de plus près les médecins spécialistes, les médecins de famille, les hôpitaux, les coûts des soins, l'industrie pharmaceutique afin d'éviter des décomptes injustes. Il y aurait également moins d'opérations et d'examens inutiles. Une caisse unique conduirait à plus de transparence, pas comme dans le système actuel !
Je dis OUI à une réduction de 10% des primes, le Conseil fédéral et le Parlement doivent enfin agir et apporter des solutions concrètes pour que tout le monde puisse encore payer notre santé.

Eine Einheitskasse würde die Kosten sicher senken, da die vielen Lobbyisten der verschiedenen Krankenkassen nicht mehr für ihre eigenen Interessen Entscheidungen treffen könnten und hohe Werbekosten würden auch wegfallen. Eine Einheitskasse würde auch bei den Spezialärzten, Hausärzten, Spitäler, Pflegekosten, Pharmaindustrie genauer hinschauen um ungerechte Abrechnungen zu vermeiden. Es würden auch weniger unnötige Operationen und Untersuchungen durchgeführt. Eine Einheitskasse würde zu mehr Transparenz führen, nicht wie im aktuellem System!
Ich sage JA zu 10% Prämienreduzierung, so muss der Bundesrat und das Parlament endlich handeln und konkrete Lösungen bringen, so dass Jedermann unsere Gesundheit noch bezahlen kann.

Contenu externe
Votre abonnement n'a pas pu être enregistré. Veuillez réessayer.
Presque fini... Nous devons confirmer votre adresse e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer pour achever le processus d'inscription.

Les débats les plus récents

Les dernières occasions de débattre de sujets clés avec des lectrices et lecteurs du monde entier.

Toutes les deux semaines

Notre politique de confidentialité SSR fournit des informations supplémentaires sur le traitement des données.

Tous les bulletins

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision