Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

2,5 milliards pour éviter la famine

Ban Ki-moon a lancé à Berne un appel urgent à la communauté internationale pour faire face à la crise alimentaire mondiale

«Sans ces fonds, nous risquons le spectre de la famine, de la malnutrition et de révoltes sociales sans précédent», a déclaré le secrétaire général de l'ONU à l'issue d'une réunion des chefs de 27 agences, programmes et fonds de l'ONU pour l'alimentation, qui s'est déroulée lundi et mardi au siège de l'Union Postale Universelle (UPU) à Berne.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a besoin de 755 millions de dollars. L'Organisation pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) demande, quant à elle, 1,7 milliard, en particulier pour booster la production agricole des pays les plus démunis.

Ban Ki-Moon a également appelé les pays qui ont suspendu leurs exportations de produits alimentaires à lever cette mesure «qui contribue à la pénurie et à la hausse des prix».

En marge de sa participation à la réunion onusienne, le secrétaire général de l'ONU a rencontré les autorités suisses. Ban Ki-moon a été reçu lundi en fin de journée par le président de la Confédération Pascal Couchepin et la cheffe de la diplomatie Micheline Calmy-Rey pour une visite de courtoisie.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×