Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Angela Merkel en difficulté Séisme politique en Allemagne: quelles conséquences pour la Suisse?

merkel

Angela Merkel, et après?

(Keystone)

L’Allemagne est le principal partenaire commercial de la Suisse. Comment la tentative ratée de former un nouveau gouvernement affectera-t-elle la Suisse et l’Europe? L’avis de plusieurs experts suisses.

Les négociations visant à former un nouveau gouvernement de coalition entre la CDU/CSU, les Verts et les Libéraux ont échoué. Pour la chancelière allemande Angela Merkel, deux scénarios se précisent: la formation d’un gouvernement minoritaire ou des élections anticipées.

L’Allemagne est-elle plongée dans une crise institutionnelle?

Peter Voegeli, correspondant en Allemagne de la Radiotélévision suisse (SRF): «L’expression ‘crise institutionnelle’ est à mes yeux exagérée. L’Etat continue de fonctionner et a les moyens de faire face à cette crise. Il s’agit toutefois d’une crise politique qui n’avait jamais été vue au cours des 68 années d’existence de la République fédérale d’Allemagne. En un jour, ce pays économiquement prospère est devenu politiquement instable. En fin de compte, cette crise pourrait conduire à la démission ou à la chute d’Angela Merkel. Cela rappellerait la réélection manquée de Winston Churchill en 1946: il jouissait d’une grande considération au niveau international, mais était confronté à des demandes de changement à l’intérieur du pays».

Quelles pourraient être les conséquences d’une telle instabilité pour la Suisse et son économie?

Thomas Straubhaar, économiste suisse vivant et travaillant en Allemagne, s'exprimant dans les colonnes du quotidien Tages-Anzeiger: «Les conséquences sont très minimes, je peux vous rassurer. L’Allemagne poursuivra son développement économique, ce qui profitera également à la Suisse, compte tenu de la grande interdépendance entre les deux pays. L’affaiblissement de l’Allemagne se traduira peut-être par une tendance à la hausse du franc suisse. Mais nous avons appris à vivre avec le franc fort et c’est pourquoi je dis qu’il n’y a pas de raisons de s’inquiéter».

Tim Guldimann, ancien ambassadeur de Suisse à Berlin et député socialiste à la Chambre basse du Parlement: «Pour l’instant, il n’y aura pas de répercussions. Toutefois, si la crise persiste pendant des mois, elle aura un impact négatif sur l’économie européenne. La Suisse ne peut que regarder et attendre». En ce qui concerne les relations entre la Suisse et l’Union européenne, la crise allemande «ne change rien aux conditions cadre du problème que nous devons résoudre avec Bruxelles».

Quelles sont les conséquences pour l’Europe?

Si l’euroscepticisme s’intensifiait en Allemagne, les conséquences seraient «graves» pour l’Europe, estime Gilbert Casasus, professeur en études européennes à l’Université de Fribourg. «Emmanuel Macron et Angela Merkel s’étaient mis d’accord pour relancer l’Europe. Si le curseur bouge un peu [à droite] en Allemagne, Emmanuel Macron va connaître d’importantes difficultés et se retrouver comme un roi nu», a-t-il expliqué à la Radio télévision suisse (RTS). 

Relations commerciales Suisse-Allemagne

L'Allemagne est le principal partenaire commercial de la Suisse et le plus grand exportateur vers la Confédération: un tiers de toutes les importations suisses, soit plus que les importations totales en provenance d'Italie, des Etats-Unis et de Chine, proviennent d'Allemagne. En 2016, le volume des échanges commerciaux a atteint 94 milliards de francs suisses.

A fin 2015, le total des investissements directs suisses en Allemagne s'élevait à 38,2 milliards de francs suisses. Les entreprises suisses emploient environ 380'000 personnes en Allemagne. A l'inverse, les investissements directs allemands en Suisse se sont élevés à 32,9 milliards de francs. Les entreprises allemandes emploient environ 121'000 personnes en Suisse.

Source: Département fédéral des Affaires étrangères

Fin de l'infobox


Traduit et adapté de l'allemand par Samuel Jaberg , swissinfo.ch/br

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×