Navigation

Skiplink navigation

Des villes pratiquement rayées de la carte

L’offensive menée le 3 janvier par les islamistes de Boko Haram contre Baga et les 16 villages alentour, au nord-est du Nigéria est, selon Amnesty International, la plus meurtrière jamais menée par le groupe. Des rescapés témoignent.

Ce contenu a été publié le 19 janvier 2015 - 10:45
swissinfo.ch avec RTS

D’après le calcul d’Amnesty, plus de 3700 bâtiments ont été détruits ou endommagés. Le décompte du nombre de tués sera presque impossible, mais les estimations vont de 150, selon l’armée nigériane (qui aurait tendance à minimiser systématiquement) à plus de 2000 selon des ONG et des témoins sur place. Les rescapés témoignent et décrivent l'horreur qu'ils ont vécue.

Contenu externe

Le conflit s’internationalise, Boko Haram a une nouvelle fois frappé l'extrême nord du Cameroun, où des troupes tchadiennes ont pris position. Cette véritable guerre a déjà fait près de 13'000 morts et un million et demi de déplacés.

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article