Navigation

Skiplink navigation

Voter deux fois, c’est illégal, mais c’est possible

L’anomalie est connue des autorités: un Suisse de l’étranger qui a reçu son matériel de vote peut, s’il rentre au pays, le toucher une deuxième fois. Selon l’enquête de la RTS, le cas concernerait un peu moins de 2000 personnes à chaque scrutin, sans que l’on sache combien trichent effectivement.

Ce contenu a été publié le 10 mars 2015 - 13:04
swissinfo.ch avec RTS
Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article