Des félicitations sur fond de polémique

Pascal Couchepin a félicité Israël à l'occasion des 60 ans de sa création. Le président de la Confédération souligne que la population israélienne «peut être fière d'avoir créé un Etat démocratique et prospère».

Ce contenu a été publié le 07 mai 2008 - 18:22

Le message du gouvernement suisse assure Israël du soutien de la Confédération dans la recherche d'une paix durable avec tous ses voisins. Pascal Couchepin évoque aussi «les relations amicales qui règnent traditionnellement entre les deux pays».

Treize chefs d'Etat et de gouvernement ont été conviés aux cérémonies de mercredi, qui marquent les 60 ans d'Israël. La Suisse sera représentée par son ambassadeur à Tel Aviv, le gouvernement n'ayant pas été invité.

Certains en Suisse ont attribué cette absence d'invitation à la politique du gouvernement suisse plus particulièrement de la ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey. Ainsi, pour la députée radicale (PRD / droite) Christa Markwalder, il s'agit d'une réponse au «manque d'objectivité» de Berne sur la question du Proche-Orient.

Dans une interview parue dans la presse dominicale, Micheline Calmy-Rey a rappelé que la Suisse, pays dépositaire des conventions de Genève se doit de condamner systématiquement les violations du droit international quel que soit le pays.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article