Dimanche électoral à Soleure et en Argovie

L'UDC n'a pas réussi à entrer au gouvernement du canton de Soleure, dont les cinq conseillers d'Etat ont été réélus au 1er tour. Pas de bouleversement au Grand Conseil soleurois non plus, par contre les Verts ont fait fort au parlement argovien.

Ce contenu a été publié le 08 mars 2009 - 18:15

L'Exécutif soleurois se compose comme auparavant de deux radicaux (PRD), deux démocrates-chrétiens (PDC) et un socialiste. Malgré la présence de cinq candidats, l'Union démocratique du Centre (UDC, droite dure) échoue très sèchement dans sa tentative d'entrer au gouvernement.

Au parlement cantonal soleurois, c'est le PDC qui réalise la meilleure opération: avec un gain de 3 sièges, il supplante le PS et devient la deuxième force du Parlement, talonnant désormais le PRD, qui cède du terrain.

Le Grand Conseil se compose de 27 radicaux (-3), 26 PDC (+3) et 21 socialistes (-4). L'UDC suit avec 18 fauteuils (+1). Les Verts en comptent cinq (+1), les Verts libéraux deux (+2) et le Parti évangélique un (inchangé).

Parlement argovien plus vert

Au Grand Conseil d'Argovie, les Verts ont été les gagnants de ce dimanche en raflant 6 nouveaux sièges, surtout au détriment du PS qui en perd 8. L'UDC reste la première force, devant le PS, le PDC et le PRD, qui tous perdent des plumes.

Les Verts libéraux, le Parti bourgeois démocratique (PBD), les Démocrates suisse (DS) et l'Union démocratique fédérale (UDF) font leur entrée au Parlement.

La nouvelle répartition des sièges a profité comme prévu aux petits partis.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article