Navigation

Une sortie du nucléaire un peu édulcorée

Lors de l’adoption de la Stratégie énergétique 2050, la Chambre haute du Parlement n’a donné aucune date pour l’arrêt des centrales nucléaires suisses. L’abandon de l’énergie atomique, décidée peu après la catastrophe de Fukushima, semble de plus en plus lointain, au grand dam des défenseurs de l’environnement.

Ce contenu a été publié le 24 septembre 2015 - 10:47
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 23.09.2015)
Contenu externe

L’abandon du nucléaire impliquerait très probablement une hausse du coût de l’énergie. Or sur la base des expériences menées jusqu’à présent, il n’est pas certain que le consommateur soit prêt à payer plus pour de l’énergie propre.

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.