Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Enquête sur les révélations de Del Ponte

Le Conseil de l'Europe va se pencher sur les accusations, exprimées par Carla Del Ponte, de trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes aux mains des rebelles kosovars.

Dans un livre paru au début du mois, l'ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et actuelle ambassadrice de Suisse en Argentine, Carla Del Ponte, révèle avoir enquêté sur des allégations de trafic d'organes prélevés sur les cadavres de 300 prisonniers aux mains de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) en 2003.

A Strasbourg, un membre du groupe russe de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (organe de surveillance européen des droits de l'homme) a déposé une motion qui exige une enquête sur ces rumeurs. Celle-ci a déjà été autorisée.

Un rapport sur la question devrait être publier en juin et l'assemblée parlementaire se penchera probablement sur ce document l'an prochain seulement.

De son côté, la Serbie a annoncé qu'elle demanderait à la justice internationale d'enquêter sur ce trafic présumé.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×