Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Filippo Lombardi sauve sa carrière politique

Le sénateur tessinois Filippo Lombardi n'ira pas en prison. Le juge unique l'a condamné samedi à Bellinzone à soixante jours/amende de 480 francs chacun ainsi qu'à une amende de 3000 francs. Ses infractions au code de la route n'auront pas de conséquences politiques.

Filippo Lombardi (51 ans) était jugé pour un accident de la circulation survenu sur l'autoroute en 2005. L'accusation estimait que l'accident avait été provoqué par l'endormissement et la fatigue. L'accusé a pour sa part expliqué avoir été victime d'un problème cardiaque.

Filippo Lombardi risquait la révocation d'un sursis octroyé en 2001 par la justice bernoise pour excès de vitesse, avec 15 jours de prison à la clef. C'est pour cela qu'il avait fait recours contre l'ordonnance de condamnation prononcée suite à l'accident de 2005.

Le sénateur avait convenu avec son parti (le Parti démocrate-chrétien / centre droit) qu'il démissionnerait du Parlement en cas de condamnation à la prison ferme. Le verdict de samedi sauve donc sa carrière politique.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×