L'ATE part en guerre contre la pollution en ville

L'Association transport et environnement (ATE) lance une campagne contre la pollution atmosphérique dans les villes. Lors de manifestations à Berne, Genève et Chiasso, des arbres ont été recouverts d'un tissu blanc imprimé du slogan «Ceci est un poumon».

Ce contenu a été publié le 27 janvier 2009 - 10:25

Exposées aux particules fines et autres polluants, ces étoffes révéleront ce que nos poumons doivent subir, explique l'association dans un communiqué. Les étendards souillés seront remis aux autorités au printemps.

La pollution de l'air tue chaque année plus de 3000 personnes en Suisse, relève l'ATE. Elle est à l'origine de maladies des voies respiratoires et de troubles du système cardio-vasculaire.

L'ATE propose l'introduction de zones à émissions réduites (LEZ) dans les agglomérations urbaines. Dans ces secteurs, seuls les véhicules «propres» seraient autorisés à circuler.

En Europe, il existe déjà 70 de ces zones. Et leur mise en place s'est révélée positive, souligne l'ATE. A Berlin, par exemple, le nombre de jours de dépassement du seuil limite pour les particules fines sur certains axes routiers a diminué de plus de 70%.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article