Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Europe en crise, selon la presse suisse

Invités à voter sur le Traité de Lisbonne, les Irlandais ont dit «non» à 53,4% cette fin de semaine. La population irlandaise était la seule à devoir se prononcer sur un traité déjà ratifié par 18 Etats sur 27. Pour la presse suisse, l'Union européenne est en crise.

«L'Irlande donne un carton rouge à l'Europe», constate la Basler Zeitung, appuyée par la Berner Zeitung, pour laquelle «L'UE se retrouve à nouveau dans une situation désastreuse».

«Le non irlandais noircit l'horizon de l'Europe, décidemment en panne», écrit Le Temps, qui estime que, dans les grands moments, demander la même question le même jour aux citoyens des 27 serait souhaitable. Tout comme l'est le droit d'initiative contenu dans le traité rejeté par les Irlandais.

24heures est aussi d'avis que l'Europe «ne se construira pas ni contre ni sans ses citoyens, mais avec eux, avec leur vote». Sans quoi, elle «restera en panne».

«La petite Irlande fait échouer la grande réforme de l'UE», reprend le Tages Anzeiger, qui voit dans ce «non» une nouvelle crise d'identité de l'Europe. Une Europe «plus proche du citoyen, plus compréhensive et crédible est aussi dans l'intérêt de la Suisse», selon le journal de Zurich.

«Le deuxième tour est perdu», résume la Neue Zürcher Zeitung, faisant référence aux refus français et hollandais de la constitution européenne en 2005.

Le quotidien rappelle que l'élargissement de l'Union a permis à une Europe morcelée de s'unir dans la paix et de donner un influx économique à un continent sclérosé. Il estime que l'UE a maintenant le temps de trouver une porte de sortie, qui passera obligatoirement par un système permettant la prise de décision à la majorité des Etats plutôt qu'à l'unanimité comme actuellement.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×