Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse accusée de pacte avec le terrorisme

Après le Congrès juif mondial, l'organisation juive Anti-Defamation League (ADL) attaque à son tour la Suisse et sa ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey au sujet du contrat gazier conclu avec l'Iran.

«Tout en poursuivant ses intérêts économiques, la Suisse finance le premier Etat-sponsor du terrorisme dans le monde», clame une annonce publiée mardi sur une pleine page dans les quotidiens Neue Zürcher Zeitung et Le Temps, ainsi que dans le gratuit Le Matin Bleu.

«Les lanceurs de missiles du Hezbollah au Liban, les attaquants suicides du Hamas à Gaza, le programme d'armement nucléaire iranien et les groupes terroristes dans le monde profitent également du contrat signé par la Suisse», souligne l'annonce, qui conclut en s'adressant directement à la cheffe de la diplomatie suisse: «Lorsque vous financez un Etat terroriste, vous financez le terrorisme».

Ce texte est également paru mardi dans plusieurs quotidiens américains. Sur le site Internet de l'ADL, Abraham Foxman, président de l'organisation juive, ajoute que «la Suisse semble adopter la même attitude que durant la Seconde Guerre mondiale et durant la Guerre froide, à savoir la défense de ses propres intérêts sous couvert de la neutralité».

Cité mardi par le quotidien vaudois 24 Heures, le président de la Fédération suisse des communautés israélites, Alfred Donath, se désolidarise des organisations juives étrangères, même s'il n'est guère enchanté par l'accord gazier.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×