Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le bras de fer continue à l'UDC

La section bernoise de l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste) a invité ses membres dissidents à démissionner de leurs mandats politiques.

Crée selon le même scénario qu'aux Grisons, le «Bürgerlich-Demokratische Partei» (BDP) regroupait 239 membres à l'issue de son assemblée fondatrice samedi. Ces derniers ne pourront plus faire partie de l'UDC bernoise.

Ainsi en ont décidé les 471 délégués de la section réunis lundi soir en assemblée extraordinaire. Ils ont adopté à une large majorité une résolution invitant les sécessionnistes à démissionner de leurs mandats politiques.

Selon cette résolution, l'UDC bernoise est un parti cantonal libre et autonome membre de l'UDC suisse. Les statuts seront complétés afin que ses membres ne puissent appartenir à un autre parti politique. Le président Rudolf Joder a déclaré que la démarche des dissidents était une «bêtise préparée de longue date».

La section grisonne de l'UDC a déjà crée une nouvelle formation. La section glaronnaise devrait en faire de même. Mardi, le ministre cantonal glaronnais Röbi Marti a d'ailleurs annoncé qu'il quittera l'UDC pour y adhérer.

La sécession des partis cantonaux UDC de Berne et des Grisons est la conséquence du conflit ouvert entre la ministre Eveline Widmer-Schlumpf et l'UDC suisse à la suite de l'éviction du leader de l'UDC Christoph Blocher du Conseil fédéral (gouvernement) en décembre dernier.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×